La référence technique au service des éleveurs
De gauche à droite : Hervé Coursimault, vice-président de l’APBO, Thierry Cotillard, président d’Intermarché et Netto, Anne-Laure Dutertre, vice-présidente de l’APBO, Antoine Fievet, PDG du groupe Bel et Gilles Pousse, président de l’APBO.

Lait : un accord entre Intermarché, Bel et ses producteurs

Le groupe Bel a annoncé le 12 décembre la concrétisation d’un accord avec l'association des producteurs Bel de l'Ouest (APBO) et Intermarché pour un meilleur prix du lait et le partage de la valeur créée au profit des...
Les dérobés (ici trèfle incarnat+vesce velue+seigle fourrager) présentent une certaine valeur alimentaire en fourrage.

Ils retrouvent un gain d'intérêt

Après un été de sécheresse, la mise en place de dérobées se pose à nouveau pour reconstituer les stocks de fourrage. Eilyps en rappelle les principes lors d’une vitrine en Bretagne.     Lors d’une visite le 15 novembre...
La production de lait est en baisse sur la fin d’année 2018.

Une collecte de lait en baisse

Sur les mois de septembre et d’octobre, la production laitière est en légère baisse en Europe d’après le Cniel. En France, elle présente un fort décrochage avec une baisse de la production de 70 millions de litres entre...
Le plan Écoantibio 2017-2021 vise à inscrire dans la durée la baisse de l’exposition des animaux aux antibiotiques.

Des animaux de moins en moins exposés

L’antibiorésistance est bel est bien devenu un problème majeur de santé publique concernant aussi bien la médecine humaine que la médecine vétérinaire. La surveillance des ventes d’antibiotiques est l’une des sources d’...
L’ensilage brins longs vise à améliorer la rumination grâce à des fibres plus longues.

L’ensilage brins longs est-il efficace ?

Connaissez-vous la technique de l’ensilage brins longs ? Elle a pour objectif une coupe longue des tiges, des feuilles et des grains pulvérisés. Alors qu’un ensilage dit classique est récolté avec une longueur de coupe...

Pâturage tournant dynamique

"Les vaches sont motivées à sortir"

Publié le 26/06/2018 par Hélène Flamant dans
"Je gère l’herbe à l’œil. Je laisse les vaches 1 à 3 jours par paddock selon la pousse de l’herbe", indique Mathieu Orbion, associé au Gaec des Terres Froides.

L’herbe pâturée reste le fourrage le plus économique. Bien qu’ancienne, la pratique du pâturage tournant est aujourd’hui de nouveau mise en avant. Éleveur bio dans la Meuse, Mathieu Orbion a testé la technique pour la première fois en 2017.

Alimentation animale

La luzerne bio déshydratée en recherche de volumes

Publié le 26/06/2018 par Hélène Flamant
La demande en luzerne bio est en augmentation constante.

En 2017, la France a produit 850 000 t de luzerne déshydratée sur 66 700 ha (pour un total de 250 000 à 300 000 ha de luzerne cultivés en France), soit une hausse de 14 % en comparaison de 2016. La part en agriculture biologique était de 39 000 t.

Élevage bovin lait

L’autonomie alimentaire est payante

Publié le 22/06/2018 par Marie Dominique GUIHARD dans
Selon l’étude Optialibio, les exploitations les plus autonomes en alimentation sont les plus à même de résister aux changements climatiques.

 

Selon le programme Optialibio piloté par l’Institut de l’élevage, les élevages laitiers bio ont intérêt à gagner en autonomie alimentaire notamment pour faire face aux changements climatiques.

Sill Entreprises

80 M€ investis dans une usine de lait infantile

L’unité de production et sa tour de séchage du lait verront le jour en 2020 à Landivisiau (Finistère).

Le groupe Sill Entreprises, implanté à Plouvien dans le Finistère, a annoncé le 17 juin un investissement de 80 millions d'euros dans la construction d’une unité de production de lait infantile à Landivisiau (29). Les travaux débuteront sur le site le 2 juillet prochain, pour une livraison de l’outil en 2020.

Observatoire des prix et des marges

Prix à la production et marges des GMS en hausse

Sensiblement érodé en 2015 et 2016, le revenu des producteurs de lait de vache progresse en 2017, grâce à l’augmentation du prix du lait et la stabilité des coûts de production.

Le 7e rapport de l’Observatoire de la formation des prix et des marges, présenté le 19 juin, révèle une augmentation globale des prix à la production agricole entre 2016 et 2017, de l’ordre de 3 %. Les prix augmentent dans l’ensemble des filières étudiées, sauf pour le blé dur et les légumes.

Collectif de la 3ème Voie

Quatre labels agricoles joignent leurs forces

Le 18 juin, lors du premier Salon Sirha Green, événement dédié au food-service responsable à Lyon, 4 labels agricoles du développement durable ont décidé de joindre leurs forces. Ce rapprochement s'appelle pour l'instant "Collectif de la troisième voie des filières agricoles responsables" et il a pour

Usine Alinat à Guingamp

Sanders Bretagne joue la carte du bio

L’usine Alinat de Guingamp (22) est le nouvel outil de Sanders dédié à la production d’une gamme d’aliments biologiques.

La société de nutrition animale Sanders Bretagne a inauguré le 15 juin une usine dédiée à la fabrication d’aliments biologiques Alinat, à Guingamp, dans les Côtes-d’Armor. 150 000 euros ont été investis dans cet outil issu d’une reconversion d’une usine d’aliments conventionnels.

Environnement

La filière laitière engagée pour le climat

Le secteur laitier s'engage à réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre par litre de lait d'ici 2025.

Lors de la conférence "Face au changement climatique, la filière laitière en mouvement", organisée jeudi 14 juin à Paris, l’APCA, FCEL, l’Institut de l’élevage et le CNIEL ont signé la nouvelle feuille de route climatique "Ferme laitière bas carbone" pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 20% par litre de lait d’ici 2025.

Marchés mondiaux du lait

L'UE a alimenté les échanges internationaux

L'UE-28 est au coeur de l'équilibre des marchés laitiers : un quart de la collecte supplémentaire (entre 2013 et 2017) est exporté, 68 % sont commercialisés sur le marché domestique et le reste est stocké essentiellement à l'intervention.

La croissance de la production laitière mondiale a retrouvé son taux de croissance tendancielle en 2017 : elle a progressé de + 1,8 % par rapport à 2016 (+ 14 millions de tonnes), à 837 millions de tonnes. Les échanges mondiaux ont été plus animés qu'en 2016 : l'Europe garde toujours une place centrale en termes d'offre et la Chine soutient la demande.

Marchés mondiaux de la viande

La Chine importe toujours plus de viande

Aujourd'hui, la France est en négociation pour une ouverture du marché chinois afin de pouvoir exporter de a viande bovine.

Avec 1,374 milliard d'habitants, la Chine est le premier pays de la planète par sa population. Pour se nourrir, elle importe, pour le moment, de la viande de 14 pays.

Pages