La référence technique au service des éleveurs

Listes des articles de Danielle Bodiou

Loi alimentation

Lait : un accord entre Intermarché, Bel et ses producteurs

De gauche à droite : Hervé Coursimault, vice-président de l’APBO, Thierry Cotillard, président d’Intermarché et Netto, Anne-Laure Dutertre, vice-présidente de l’APBO, Antoine Fievet, PDG du groupe Bel et Gilles Pousse, président de l’APBO.

Le groupe Bel a annoncé le 12 décembre la concrétisation d’un accord avec l'association des producteurs Bel de l'Ouest (APBO) et Intermarché pour un meilleur prix du lait et le partage de la valeur créée au profit des producteurs laitiers.

Enquête Coop de France Métiers du Lait

Prix du lait : 6 €/1000 l en plus dans les coopératives

En 2017, le prix moyen du lait payé aux associés coopérateurs, toutes qualités et toutes primes comprises, est supérieur de 6 euros/1000 litres au prix moyen payé en France, selon Coop de France Métiers du Lait. CNIEL

Coop de France Métiers du Lait a réalisé, en septembre dernier, une enquête auprès des coopératives laitières. Les structures qui ont répondu à l’enquête représentent 91 % des volumes collectés par les coopératives laitières en France, un chiffre d’affaires consolidé d’environ 10 milliards d’euros et 28 700 points de collectes.

Carrefour, LSDH, APLBC

Un partenariat pour soutenir les producteurs de lait en conversion bio

De gauche à droite : Laurent Vallée (secrétaire général de Carrefour), Emmanuel Vasseneix (président de LSDH), Arnaud Gauffier (responsable agriculture au WWF France) et Henry Ragon (président de l'APLBC). DR

Carrefour et sa Fondation, le WWF France, le groupe Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel (LSDH) et les éleveurs du bassin Centre (APLBC) ont signé le 21 novembre un partenariat pour accompagner les producteurs laitiers à la conversion au bio.

Collecte

La production laitière impactée par la sécheresse estivale

Publié le 16/11/2018 par Danielle Bodiou dans
 La production laitière a nettement ralenti dans la plupart des bassins laitiers.

Au mois de septembre, la collecte de lait a reculé de 1,7 % par rapport à l’an passé, indique la dernière note Agreste Conjoncture « Lait» du Service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture (SSP).

Effectifs du cheptel bovin

Près de 600 000 bovins en moins en France en deux ans

Le repli des effectifs de vaches laitières s’est poursuivi en France en 2018 (- 1,2 % sur un an). Photo : DR

En 2018, pour la seconde année consécutive, le cheptel bovin en France s’inscrit en repli après une période de hausse de trois ans.

Consommation

Les amateurs de viande bio de plus en plus nombreux

74% des amateurs de viande disent occasionnellement la choisir bio : une progression de 15% en quatre ans.

La viande bio séduit toujours plus de Français. Telle est la principale conclusion d’une étude menée par la Commission Bio d’Interbev, l’Association nationale interprofessionelle de l’élevage et des viandes, avec le concours de l’Ifop 1.

Veille concurrentielle internationale

La filière lait de vache française reste leader

La France occupe la tête du classement en raison notamment de la durabilité de ses ressources, de l’organisation des filières, de la maîtrise technique, de son portefeuille des marchés à l’export et de sa capacité à conquérir des marchés.

La France se place une nouvelle fois sur la première marche du podium des filières laitières les plus compétitives à travers le monde. Avec un score global de 644 points sur 1 000, elle devance la Nouvelle-Zélande qui en compte 583, ainsi que l’Irlande, qui complète le trio de tête avec 577 points.
 

Prairies permanentes

La pousse d’herbe en déficit après l’été sec et chaud

La production cumulée d’herbe est désormais déficitaire dans la moitié des régions françaises.

 
Au 20 septembre 2018, la pousse cumulée des prairies permanentes devient déficitaire au plan national, selon les dernières estimations du ministère de l’Agriculture. Elle est en retrait de 15 % par rapport à la pousse de référence.

Réforme de la fiscalité agricole

Les mesures phares dévoilées

La fiscalité applicable aux jeunes agriculteurs sera revue afin de recentrer les exonérations sur les bénéfices les moins élevés.

Dans le cadre de la réforme de la fiscalité agricole, dont le chantier a débuté en février 2018 en associant les parlementaires des deux assemblées et qui a fait l’objet d’une restitution le 20 septembre dernier, le ministère de l’Agriculture a dévoilé plusieurs mesures permettant de mieux accompagner les exploitations dans leur développ

Application Bovi’Moov

Le comportement des animaux en bâtiment passé à la loupe

Bovi'Moov trouve notamment une application dans l’aménagement d’une stabulation équipée d'un robot de traite afin d'améliorer la fréquentation de celui-ci par les vaches laitières.

Le bien-être des animaux, dans un élevage de vaches laitières en stabulation libre, est dépendant de l’accès aux différents équipements tels que les râteliers, les abreuvoirs, les pâturages ou encore le robot de traite. Ces éléments influent sur le fonctionnement des exploitations et sur leur rentabilité.

Pages