La référence technique au service des éleveurs

Listes des articles de Danielle Bodiou

Génétique bovine

163 gènes expliquent la variabilité de la taille

Au moins 163 régions génomiques sont impliquées dans le contrôle génétique de la taille des bovins, mais elles n’expliquent que 14 % de la variabilité de ce caractère.

Entre l’auroch sauvage dont on estime la taille au garrot (des mâles) à deux mètres, et la vache Dexter, tout juste 1 mètre au garrot, la stature des bovins a évolué sous l’effet de la génétique et de l’environnement.

Lait

Le rebond de collecte fin 2017 comble le déficit

En cumul sur l’année 2017, le volume de lait collecté dépasse de 0,3% le niveau de 2016.

En décembre 2017, la collecte de lait de vache poursuit sa hausse engagée depuis septembre, avec une progression de 3,3 % par rapport à décembre 2016 (après + 5,8 % en novembre). Ce rebond de la collecte en fin d'année a permis de combler le déficit du premier semestre 2017.

Bretagne

La bio continue de séduire les éleveurs laitiers

Sur les 383 nouvelles fermes bretonnes engagées en bio au cours de l’année 2017, 23 % le sont en production laitière.

Après une année 2016 exceptionnelle pour le développement de la bio en Bretagne, l’engouement pour l’agriculture biologique se poursuit dans la région.

Sciences

Ce que l’on sait de la conscience animale

Les animaux connaissent des émotions, définies comme des modulations des capacités cognitives impliquant des changements attentionnels, d’apprentissage, du jugement ou de la mémoire.

Une expertise multidisciplinaire de l’Inra analysant des études comportementales, cognitives et neurobiologiques tend à montrer chez des espèces animales l’existence de contenus élaborés de conscience : émotions, mémoire, reconnaissance des limites de leurs connaissances. Le point avec Pierre Le Neindre, docteur en éthologie et chercheur ex-Inra de Clermont-Ferrand.

Prévisions viande bovine 2018

Une nouvelle baisse des sorties de taurillons

Le recul global de la production de viande bovine en France en 2018 découlera notamment de la baisse des volumes de taurillons abattus.

Le repli de production de viande bovine enregistré en France en 2017 devrait se poursuivre en 2018, sont les prévisions élaborées par le GEB-département de l'économie de l’Institut de l’élevage.

Programme européen

Dairy-4-Future, pour un élevage laitier résilient

Le projet Dairy-4-Future vise à améliorer la résilience socio-économique et la durabilité des systèmes laitiers de l’Espace Atlantique. Photo : Springfield Gallery

Le 8 janvier, à Rennes, a été officiellement lancé le projet Interreg Dairy-4-Future. L’objectif de ce programme européen ? Apporter des solutions techniques aux acteurs amont et aval de la filière laitière afin d’améliorer la résilience et la durabilité des systèmes laitiers de l’Espace Atlantique.

Conjoncture

La production de lait se redresse

Selon le Cniel, la tendance haussière de la production de lait devrait se poursuivre dans l’Union européenne au cours des prochains mois. Photo : C. HELSLY/CNIEL

La collecte française de lait augmente de nouveau depuis la fin du mois d’août, indique le Centre national interprofessionnel de l'économie laitière (Cniel) dans une note publiée le 29 novembre. Elle dépasse désormais assez largement le niveau de l’année 2016, et rejoint celui de l’année 2015. 

Races bovines laitières

Le croisement s’accompagne de gains de rentabilité

Selon l’Inra, les effets bénéfiques du croisement entre races ne sont obtenus à plein qu’au bout de 10-15 ans et en soumettant tout le troupeau à un schéma de croisement rotatif. Photo : DR

Le croisement entre races bovines laitières reste très peu développé en France. Selon l’Inra, dans le contexte actuel de prix instables, tant pour les intrants que pour le lait commercialisé, « cette pratique apparaît comme une voie pertinente pour améliorer les performances technico-économiques des ateliers initialement en race pure Holstein et produisant jusqu’à 9 000 l/vache/an ».

Pages