La référence technique au service des éleveurs

Listes des articles de Hélène Flamant

GNIS

Observer sa prairie pour prendre les bonnes décisions

Publié le 04/04/2019 par Hélène Flamant dans
Un vide trop grand laisse la place aux adventices. Il convient de sursemer. Photo : ©Gnis.

Diagnostiquer sa prairie n’est pas chose facile si on n’a pas un fil directeur d’observation et de réflexion. Le Gnis apporte ses recommandations pour améliorer sensiblement ses prairies. Une opération facile et bien souvent peu coûteuse.
 

Alimentation au pâturage

Ne pas négliger la complémentation minérale

L'apport d'une complémentation minérale est recommandée en période de déséquilibre saisonnier, en particulier au moment de la mise à l'herbe. Photo :  ©P.Dureil/Cniel

Le printemps est là, les vaches vont bientôt rejoindre leur pâture, certaines profitent déjà de l'herbe printanière. Pour contrer les effets de l’herbe jeune, la complémentation en minéraux est indispensable.

Conjoncture laitière

Le marché des produits laitiers retrouve une situation plus équilibrée

Selon l’enquête mensuelle laitière de FranceAgriMer, le prix standard du lait de vache conventionnel était au mois de janvier 2019 de 332 € les mille litres.

L’année 2019 démarre dans un contexte d’offre et de demande plus favorable qu’en 2017 et qu'en 2018. Le marché des produits laitiers industriels retrouve depuis quelques mois une situation davantage équilibrée. Pour autant, il convient de rester prudent sur les perspectives de l’ensemble de l’année 2019.

Betterave fourragère

Des semences activées pour des levées homogènes

L'ADBFM rappelle que les semences activées de betterave fourragères facilitent, grâce à une levée homogène, le désherbage et la récolte. Photo : ©M.Barbier/Pixel6TM.

Déjà répandues en betteraves sucrières, les semences activées représentent une part significative et croissante du marché en betteraves fourragères.

Santé animale

Un indicateur pour évaluer les bénéfices du pâturage

La longévité des animaux progresse avec l'indice de pâturage et la mortalité périnatale se réduit.

La Fédération de éleveurs et vétérinaires en convention (Fevec) a mis au point un indice de pâturage, dans le but de qualifier objectivement le système d’élevage en fonction de la part d’herbe pâturée dans l’alimentation annuelle des troupeaux.

Maïs fourrage

Valoriser l'azote des engrais de ferme

 L’azote apporté par un fumier de bovins épandu au printemps (4 à 5 unités par tonne de produit frais) est valorisé à 30 % par le maïs.

Utilisés à bon escient, les effluents d’élevage sont très bien valorisés par le maïs fourrage. Ils permettent une économie importante sur le poste achat d’engrais. Avec des conditions de portance des sols favorables en cette fin d’hiver, les épandages de fumier peuvent commencer. Les lisiers et les fumiers de volailles sont mieux valorisés quand ils sont apportés au plus près du semis.

Concours

Graines d’agriculteurs : inscrivez-vous !

Graines d'agricultureurs 2019 : candidatez jusqu'au 29 mars.

Vous êtes éleveuse ou éleveur, installé(e) entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2017, vous valorisez votre production animale par la vente aux particuliers, aux restaurateurs ? Si la réponse est oui, cette année le concours Graines d’agriculteurs sur le thème de la gastronomie est fait pour vous !

Maïs fourrage

Détruire les couverts avant le 15 mars

Les couverts implantés avant le maïs doivent être détruits avant le 15 mars, sous peine de pénaliser le maïs qui suit.

Dans un communiqué, Arvalis-Institut du végétal recommande de détruire le couvert avant le 15 mars, sous peine de pénaliser le maïs qui suit par épuisement des ressources en eau et en azote.

Fourragères

LG lance le trèfle violet Ganymed

Publié le 15/02/2019 par Hélène Flamant dans
Le trèfle violet Ganymed de LG Semences est disponible dès le printemps 2019.

LG Semences lance une nouvelle variété de trèfle violet, Ganymed, avec un potentiel de rendement largement supérieurs aux variétés témoins : 104 % au printemps et 106 % en été-automne.

Laurent Dupuy, juge du concours prim’holstein au SIA

« Une vraie reconnaissance et un honneur »

Publié le 07/02/2019 par Hélène Flamant
Légende : Lorsqu’il juge un concours, Laurent Dupuy accorde de l’importance à la qualité du pis, des attaches, à l’élégance et au caractère laitier.

Éleveur dans le Cantal, Laurent Dupuy s’intéresse depuis longtemps à la génétique. De fil en aiguille, il est devenu juge de concours.

Pages