La référence technique au service des éleveurs

Listes des articles de Hélène Flamant

Pâturage tournant dynamique

"Les vaches sont motivées à sortir"

Publié le 26/06/2018 par Hélène Flamant dans
"Je gère l’herbe à l’œil. Je laisse les vaches 1 à 3 jours par paddock selon la pousse de l’herbe", indique Mathieu Orbion, associé au Gaec des Terres Froides.

L’herbe pâturée reste le fourrage le plus économique. Bien qu’ancienne, la pratique du pâturage tournant est aujourd’hui de nouveau mise en avant. Éleveur bio dans la Meuse, Mathieu Orbion a testé la technique pour la première fois en 2017.

Alimentation animale

La luzerne bio déshydratée en recherche de volumes

Publié le 26/06/2018 par Hélène Flamant
La demande en luzerne bio est en augmentation constante.

En 2017, la France a produit 850 000 t de luzerne déshydratée sur 66 700 ha (pour un total de 250 000 à 300 000 ha de luzerne cultivés en France), soit une hausse de 14 % en comparaison de 2016. La part en agriculture biologique était de 39 000 t.

Collectif de la 3ème Voie

Quatre labels agricoles joignent leurs forces

Le 18 juin, lors du premier Salon Sirha Green, événement dédié au food-service responsable à Lyon, 4 labels agricoles du développement durable ont décidé de joindre leurs forces. Ce rapprochement s'appelle pour l'instant "Collectif de la troisième voie des filières agricoles responsables" et il a pour

Environnement

La filière laitière engagée pour le climat

Le secteur laitier s'engage à réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre par litre de lait d'ici 2025.

Lors de la conférence "Face au changement climatique, la filière laitière en mouvement", organisée jeudi 14 juin à Paris, l’APCA, FCEL, l’Institut de l’élevage et le CNIEL ont signé la nouvelle feuille de route climatique "Ferme laitière bas carbone" pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 20% par litre de lait d’ici 2025.

Marchés mondiaux du lait

L'UE a alimenté les échanges internationaux

L'UE-28 est au coeur de l'équilibre des marchés laitiers : un quart de la collecte supplémentaire (entre 2013 et 2017) est exporté, 68 % sont commercialisés sur le marché domestique et le reste est stocké essentiellement à l'intervention.

La croissance de la production laitière mondiale a retrouvé son taux de croissance tendancielle en 2017 : elle a progressé de + 1,8 % par rapport à 2016 (+ 14 millions de tonnes), à 837 millions de tonnes. Les échanges mondiaux ont été plus animés qu'en 2016 : l'Europe garde toujours une place centrale en termes d'offre et la Chine soutient la demande.

Journée mondial du lait

Le lait liquide conditionné français séduit

D'après le baromètre du CNIEL de mai 2018, 56% des Français consomment du lait au moins un fois par semaine et plus d'un sur quatre (26%) en boivent même tous les jours.

À l'approche de la Journée mondiale du lait, le 1er juin, la filière française du lait liquide dresse un état des lieux. En 2017, les laiteries françaises ont conditionné environ 3,4 milliards de litres de lait liquide.

Désherbage du maïs fourrage

Le plus tôt est le mieux !

Publié le 07/05/2018 par Hélène Flamant dans
Désherbage trop tardif en maïs fourrage sur flore dicot : la concurrence est très visible (maïs plus court et carencé en azote) par rapport au témoin à droite.

Comme toutes les cultures d’été, le maïs fourrage est particulièrement sensible à la concurrence des adventices. Selon la nature et la densité de la flore, la nuisibilité mesurée peut aller jusqu’à 80 % du rendement. Voici les recommandations d'Arvalis-Institut du Végétal.

Accord Union Européenne - Mexique

Inquiétudes pour la pérennité de l'élevage bovin

Le nouvel accord politique signé entre l'UE et le Mexique, qui prévoit l'ouverture du marché européen à 20 000 tonnes de viande bovine mexicaine, met en péril la filière viande bovine française et européenne, selon Interbev et les chambres d'agriculture.

La Commission européenne a annoncé avoir trouvé un accord politique avec le Mexique.

INRA Lusignan

Sécuriser son système fourrager en été

Le sorgho, culture d'été moins sensible au déficit en eau que le maïs, permet de constituer des stocks fourragers pour faire face à la sécheresse estivale.

Les expérimentations menées à l'Inra de Lusignan depuis une dizaine d'années montrent l'intérêt de diversifier les fourrages pour sécuriser le système fourrager des exploitations laitières, particulièrement en période estivale. Les résultats ont été présentés lors des Journées de printemps de l'AFPF, en mars dernier.

Pages