La référence technique au service des éleveurs

Listes des articles de Nathalie Tiers

Bovins viande

Petite leçon de contention

Le système de contention Sécu'Prov a coûté à l'EARL Pasquier 24 000 euros. Photos : N. Tiers/Pixel image

Ter'élevage, le groupement de producteurs bovins de Terrena, organisait le 15 mars dernier une journée portes ouvertes pour présenter l'offre de Proval (filiale équipement de Terrena) en matière de contention des bovins.

Pays de la Loire

Des pistes pour mieux valoriser les bovins viande

La réflexion des acteurs des Pays de la Loire a principalement porté sur la valorisation des femelles allaitantes. Photo : N. Tiers/Pixel image

La région des Pays de la Loire représente environ 15% de la production nationale de viande bovine. Afin de pérenniser cette production dans un contexte de crise de l'élevage, une réflexion collective est menée depuis 6 mois par la chambre régionale d'agriculture et les coopératives Terrena et Cavac, via leurs organisations de producteurs Ter'élevage et Bovinéo.

Ferme expérimentale de Derval

Un coût de 20 euros par heure gagnée avec le robot

Si le robot de traite permet de gagner 900 heures/an à Derval, il introduit une nouvelle astreinte 24h/24. Photo : N. Tiers/Pixel image

La ferme expérimentale de Derval a fait le bilan du fonctionnement de son robot de traite VMS DeLaval installé en 2008, soit sept années d'utilisation. Un bilan présenté le 2 février dernier à Rennes, dans le cadre de la 2e biennale des stations expérimentales laitières de l'Ouest.

Station expérimentale Trévarez

Un maïs plus productif et plus écolo en rotation

Un maïs cultivé après le retournement d'une prairie pâturée permet un avantage de 3 tMS/ha par rapport à un maïs cultivé en monoculture. Photo : M. Ballan/Pixel image

Un meilleur rendement avec moins de produits phytosanitaires consommés : voilà ce que permet un maïs fourrage cultivé dans une rotation avec céréales et prairie, comparé à un maïs en monoculture.

Vers un élevage 3.0

Du big data au service de quelle agriculture ?

Données issues des capteurs d'un déshumidificateur pour le séchage en grange. Photo : N. Tiers/Pixel image

2,5 milliards de milliards : c'est le nombre de données que notre monde produit quotidiennement. Du big data auquel l'agriculture contribue via les mesures et analyses qu'elle met en œuvre. Des données en croissance exponentielle avec le développement de la technologie, de la robotique et des capteurs.

EARL des Metairies, Yonne

Une heure d'alimentation par semaine

Suspendu à son rail, le robot d'alimentation Rovibec achemine neuf fois par jour une ration fraîchement préparée aux 80 vaches laitières de l'exploitation. M. Lecourtier/Pixel image
L'EARL des Métairies dans l'Yonne est équipée de silos-tours et d'un distributeur automatique de la ration. Cet équipement réduit le temps de travail consacré à l'alimentation à 1h/semaine.

Concours prairies

L'affouragement vert peut réduire le coût du lait

Chaque année le concours prairies désigne 4 lauréas chez les étudiants en BTS. Photo : DR

Le Gaec de la Cour du Tremblay à Bécon-les-Granits (Maine-et-Loire) produit près d'1 million de litres de lait avec 125 vaches laitières normandes et prim'holstein sur 290 ha.

International

L'élevage en Ukraine à l'aube de sa transformation

Le développement du secteur de l'élevage en Ukraine est hétérogène : le secteur bovin est à la traîne derrière ceux du porc et de la volaille. © Sonatali/Fotolia

Du 10 au 12 février aura lieu le Salon de l'agriculture ukrainien Agro animal show à Kiev. 470 exposants seront présents sur 24000 m2 et plus de 15000 visiteurs sont attendus. Dans ce pays de 600000 km2 et 45 millions d'habitants, la part de l'élevage dans le PIB agro-industriel s'élève à 30%.

Bâtiment production laitière

750 000 euros investis pour 800 000 litres de lait

Les 120 logettes sont réparties en 3 rangées.

Pour réunir en Gaec leurs deux exploitations distantes de 4 km, Martine Blin et Régis Badié ont investi 750 000 euros dans un nouveau bâtiment mis en route en mars 2015. Un bâtiment qu'ils ont réalisé avec l'accompagnement d'Eilyps.

Graines d'agriculteurs - Trophées de l'installation

En 2016, les Graines d'agri sont agro-écologiques

Depuis 2011, les Jeunes agriculteurs organisent avec le soutien du ministère de l’Agriculture et d’autres partenaires (dont Cultivar élevage), le concours Graines d’agriculteurs – Trophées de l’installation : l’objectif est de récompenser les meilleurs projets d’installation, et de les promouvoir auprès du grand public.

Pages