La référence technique au service des éleveurs

Plan vague de chaleur

Assurer le bien-être des animaux en période de forte chaleur

Publié le 06/08/2020 par Hélène Flamant dans
L’article L.214-1 du Code rural et de la pêche maritime précise que « tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. ». Et donc aussi en période de forte chaleur. CP : D.Bodiou/Pixel6TM

Les météorologues s’accordent à dire que les épisodes de canicule seront de plus en plus fréquents, précoces et longs. En tant que détenteur d’animaux, il appartient aux éleveurs de veiller à offrir aux animaux, en toutes circonstances, les conditions nécessaires à leur bien-être, et particulièrement lors de fortes chaleurs, afin de prévenir tout impact négatif pouvant conduire à la mort de l’animal.
 

Le dispositif du plan national canicule, mis en place depuis l’été 2003, a évolué vers un plan interministériel de gestion des vagues de chaleur qui intègre le secteur de l'élevage. Ce dernier prévoit, notamment, de mener une campagne nationale d'information ciblée auprès des professionnels de l'élevage des animaux de rente, de compagnie et des transporteurs d'animaux. Et ce afin que les propriétaires prennent les mesures préventives et de gestion pour garantir le bien-être de leurs animaux, notamment en cas de vague de chaleur.

Garantir la disponibilité en eau fraîche

Le ministère de l'Agriculture rappelle les mesures à mettre en oeuvre lors d'une vague de chaleur :

- accroître la surveillance de vos animaux, vérifier la disponibilité en eau fraîche, l’efficacité de l’aération, de la ventilation des bâtiments ;

- en cas de perte de maîtrise (augmentation importante de la température à l’intérieur des bâtiments d’élevage…), réagir immédiatement en recherchant la ou les causes, avec l’appui si nécessaire de votre vétérinaire et/ou de votre technicien conseil et prendre les mesures correctives qui s’imposent ;

- limiter les manipulations des animaux ou prendre les précautions nécessaires pour éviter de générer un stress physique en plus du stress thermique ;

- adapter les horaires de travail des chevaux en fonction des périodes les moins chaudes de la journée, et augmenter la quantité d’eau mise à leur disposition ;

- si les animaux doivent être transportés, quelle qu'en soit la durée, vous assurer que les moyens de transport sont équipés de manière à maintenir la température en dessous de 30 °C, en particulier pendant les arrêts du véhicule ou les ralentissements du trafic, et/ou planifier les mouvements aux horaires les plus favorables ;

- pour les animaux de rente, dans le cas où la densité d’élevage n’a pas été diminuée préventivement, évaluer la possibilité d'une sortie précoce des animaux.

Retrouvez toutes les recommandations du ministère de l'Agriculture pour les éleveurs, et celles d'Interbev pour le transport d'animaux vivants.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site