La référence technique au service des éleveurs

Recherche et développement

Cinq partenaires pour le GIS Filières fromagères

Signature de la création du GIS Filières fromagères sous appellation géographique. Photo : DR

Les deux associations pôle fromager AOP massif central et Ceraq ont lancé, à l’occasion du Salon de l'agriculture,  un groupement d’intérêt scientifique pour dynamiser la recherche et développement des fromages sous signe de qualité.
 
Le 26 février 2018, les associations Pôle fromager AOP massif central et Ceraq annoncent la création du groupe d’intérêt scientifique (GIS) "Filières fromagères sous indication géographique". Il regroupe cinq partenaires (l’Inra, Irstea, VetAgro Sup et l’université Clermont-Auvergne et la chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes). Les deux associations œuvrent dans le cadre d’une recherche participative avec les acteurs des filières, pour différencier le produit, jouer collectif dans un territoire bien défini. Leur approche est transversale,  en lien avec les ressources, les territoires, les produits et l’utilisation d’indicateurs multiples sur la qualité des produits et la triple performance sociale, environnementale et économique.

De l’expérience des anciens GIS

Suite à la réforme territoriale d’août 2015 et la fusion de l’Auvergne et Rhône-Alpes, ces deux instances ont échangé sur leur avenir respectif dans cette nouvelle configuration. Il a ainsi été décidé de créer ce GIS sur le même modèle que ceux qui existaient auparavant. Le GIS Massif central était actif depuis 1992.

"Ce mode de fonctionnement, remarque Sophie Hulin, animatrice du Pôle fromager AOP Massif Central, est un excellent moyen d’être écouté par les chercheurs. C’est aussi une façon d’être plus visible des pouvoirs publics et d’être capable de répondre à des appels à projets pour financer les travaux de recherche."

Le Ceraq avait également initié le GIS Alpes du Sud dans les années 1980 qui a produit des résultats ayant eu un impact positif important pour les AOP adhérentes et bien au-delà.

"Avec la création du GIS Filières fromagères sous indication géographique, nous mutualisons les échanges, la recherche et développement tout en gardant nos spécificités", rajoute Sophie Hulin.

Trois axes prioritaires

Le Comité d’orientation va se réunir en mars. Il va désigner les 30 membres du comité scientifique (2/3 de chercheurs, 1/3 de représentants des filières) et instruire les questionnements qui sont de trois ordres dont certains ont déjà débouché sur des projets en construction. La première question concerne l’évaluation de la performance économique de la filière laitière. Des outils existent mais comme le rappelle Sophie Hulin, il est très compliqué de les mettre en œuvre pour une filière territorialisée. Le deuxième questionnement a trait à l’utilisation de l’intelligence artificielle.

"L’un des objectifs, relate l’animatrice, est de recenser les outils de l’intelligence artificielle tels que les robots afin que leur utilisation ne dénature pas les qualités intrinsèques liées aux signes de qualité. Concrètement, les producteurs souhaiteraient des travaux visant une adaptation du robot dans le cadre de nos systèmes d’élevage herbagers de montagne."

Autre exemple, il est question de recenser le savoir-faire de fabrication inhérents aux cahiers des charges des signes de qualité.

"Dans une même zone, et sous le même signe de qualité, les ateliers ont chacun leurs spécificités, souligne Sophie Hutin. C’est cela que nous voudrions inscrire en collaboration avec l’Inra et d’autres partenaires scientifiques en sciences de gestion pour ne pas perdre ce savoir-faire."

Enfin, le troisième questionnement touche la flore microbienne du lait. De nouveaux projets devraient prendre en compte les méthodes métagénomique (méthode d’étude du contenu génétique d’un échantillon) afin de les utiliser comme outil de gestion et de pilotage pour définir les facteurs des qualités sensorielle, sanitaire et nutritionnelle, la caractérisation et le rôle des écosystèmes microbiens dans l’élaboration de ces qualités.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.