La référence technique au service des éleveurs

Impact environnemental

Combien de litres d'eau pour 1L de lait?

L’élevage laitier présente 3% du prélèvement d’eau en général pour l’abreuvement. Photo : Bernard 63-fotolia

Au même titre que le changement climatique ou que la pollution de l’air, la préservation de la ressource en eau est une préoccupation croissante dans le monde agricole. Selon une récente étude de l’Institut de l’élevage, 1 à 3 litres d’eau seraient consommés pour produire un litre de lait.

Souvent interrogé sur son impact environnemental, l’élevage doit, à présent, définir son empreinte « eau » comme l’évoque Sindy Moreau de l'Institut de l'élevage lors de la deuxième Conférence Grand Angle Lait  :

De nombreux chiffres ont été avancés. Selon les sources, certains volumes sont énormes et d’autres très faibles : de 1800 litres à 0,01 litre d’eau pour produire un litre de lait. Derrière la variabilité de ces chiffres se cachent l'utilisation de deux méthodes de calcul très différentes.

Ces méthodes sont le Water Footprint Network et la norme ISO 14046. Pour comprendre ces différences, l’Institut de l’élevage a souhaité réaliser son propre calcul de l’empreinte « eau » du lait en France. En se basant sur la méthode de calcul de la norme Iso 14046, l’équipe d’Armelle Gac de l’institut, dont fait partie Sindy Moreau, a adapté le calcul de l’eau consommée à la situation française.

Des bases de données peu fiables

Selon cette méthode, les achats d’aliments représentent 55% à 95% de l’empreinte eau consommée pour produire un litre de lait. Un peu trop selon Sindy Moreau :

Dans la base de données qui est utilisée pour la norme Iso, les besoins en eau théorique des cultures correspondent directement à l’eau d’irrigation importée sur les cultures.  Du coup, toutes les cultures sont associées à de l’irrigation. Ce qui n’est pas forcément le cas pour les céréales ou le tourteau de soja en France.

En adaptant les données au contexte de la France, l’équipe a trouvé un impact de la production de lait sur la ressource en eau de 1 à 3 litres d’eau par litre de lait. Ce résultat est bien loin des chiffres annoncés parfois proches de 1000 litres d'eau par litre de lait produit.

Selon l'étude de l'institut, les postes où des voies d’amélioration peuvent être apportées sont le nettoyage du bloc de traite et la lutte contre les fuites. Sindy Moreau propose des solutions comme la valorisation des eaux de toiture ou l’installation de compteurs sur les circuits d’eau.

Des surconsommations qui doivent être surveillées et diminuées selon elle :

La maîtrise de la consommation d'eau en élevage a des intérêts directs pour l'éleveur : il limite sa facture en réseau et se prépare aux contraintes réglementaires sur la ressource.

 

Les consommations d'eau dans le monde et en France

Selon les Nations Unies, l’agriculture représente 70% des prélèvements mondiaux d’eau douce. En France, l’agriculture représente 16% des prélèvements d’eau dont 92% sont liés à l’irrigation et 6% à l’abreuvement des animaux d’élevage.
L’élevage laitier correspond à seulement 3% de prélèvement d’eau en général pour l’abreuvement des animaux. Les élevages laitiers sont peu concernés par l’irrigation : moins d’1% des surfaces en prairies sont irriguées et seulement 10% des surfaces en ensilage de maïs. 

 

À lire aussi :
Concilier production laitière et environnement, c'est possible
La maîtrise de la consommation d'eau en élevage bovin laitier : plaquette proposé par l'Institut de l'élevage

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.