La référence technique au service des éleveurs

Inzo

De la nutrition de précision pour les laitières

Inzo lance le concept PROTeAM AAdi pour une nutrition de précision basée sur les acides aminés. Photo : DR

Depuis trois ans, le fabricant d’aliment travaille sur un concept de nutrition de précision basée sur les acides aminés. Cette méthode appelée PROTeAM AAdi fait abstraction des critères usuels MAT et PDI. Elle vient d'être lancée au Space.
 
Inzo a profité du Space 2017 pour lancer sa nouvelle référence de ration pour les vaches laitières. Le changement – de taille – a d’ailleurs été récompensé par un Inel d’or au Salon rennais. Le principe consiste à développer une nutrition de précision basée sur la connaissance de la nature et du taux de quatre acides aminés (méthionine, lysine, histidine et leucine). Cette démarche nommée PROTeAM AAdi repose sur le principe d’ajuster à l’optimum les acides aminés digestibles dans l’intestin. Ce qui permet d’augmenter les matières protéiques du lait et l’efficience des PDI (protéines digestibles de l’intestin).  L’éleveur n’aurait plus à se référencer au taux de Mat (matières azotés totales) et aux PDI pour déterminer la ration de ses animaux. Inzo s’est appuyer sur les données de l’Inra (2014) et des essais internes (vaches laitière, taurillons, caprins, ovins) pour imaginer le concept et créer des produits  à base de ces quatre acides aminés. En pratique, l’éleveur et le technicien s’appuient sur l’outil de formulation de ration « Ali plan » pour suppléer au fourrage la quantité d’acides aminés nécessaire à la place des aliments classiques et en fonction du potentiel de lait escompté. Au préalable, les quantités pour chaque acide aminé ont été déterminées dans le fourrage. Sweet[Tan] est le premier produit conçu et fabriqué en 2015 Inzo à base d’acides aminés.

Un gain de 1500 euros/mois en moyenne

Toute la technicité du concepteur d’aliment consiste à « protéger » ces acides aminés (tourteaux tannés naturellement par réaction de Maillard) afin qu’ils ne soient pas digérés au profit de la flore intestinale. Selon les premiers essais grandeur nature dans des exploitations, cette nouvelle forme de ration permet un gain moyen de 1 500 euros par mois soit 38 cts par vache laitière et par jour pour un élevage de 100 vaches laitières. Dans le détail, 3,6 kg/jour au lieu de 3,3 kg/jour de MAT ont été consommés avec une performance de 1,2 litre de lait en supplément (plus un point de taux butyreux) et moins de 5 % de rejet azoté. Les résultats varient d’une exploitation à l’autre, de moins 0,1 kg à plus 3,3 kg de lait. À terme cette méthode devrait devenir la référence pour Inzo.
Christophe Ollivier, directeur de l’offre de Inzo, signale :

La méthode classique de calcul de ration (Mat et DPI) et PROTeAM AAdi cohabiteront afin de laisser à l’éleveur le temps de l’adaptation.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.