La référence technique au service des éleveurs

ANR SoMeat

Des contaminants en dessous des normes

Pour comparer les productions bio et conventionnelles, 256 composés susceptibles d’être retrouvés dans la viande ont été quantifiés. Photo : H.Grare/Pixel Image

Le projet ANR SoMeat, réunissant 14 partenaires dont cinq laboratoires nationaux de référence, coordonné par l’UR QuaPa du Centre Inra Auvergne-Rhône-Alpes s’est terminé en début d’année. Ce projet est coordonné par l’UR QuaPA du Centre Inra Auvergne-Rhône-Alpes. L’objet des recherches était l’évaluation des bénéfices et des risques éventuels liés à la consommation de viandes bio au regard de leurs teneurs en plus de 250 contaminants chimiques. Parmi lesquels des micropolluants environnementaux, des mycotoxines, des éléments inorganiques et des résidus de traitements vétérinaires ou phytosanitaires. SoMeat constitue ainsi la première étude de référence sur le sujet.

Évaluation de 256 contaminants

L’évaluation de la contamination des viandes a été réalisée à partir d’un échantillonnage représentatif des productions aviaires, bovines et porcines françaises. Afin de comparer les productions bio et conventionnelles, 256 composés susceptibles d’être retrouvés dans la viande ont été quantifiés, en deçà des limites réglementaires, par « des méthodes à haute sensibilité et haute sélectivité », selon l’Inra.
Le projet révèle que pour l’ensemble des contaminants chimiques recherchés, les niveaux de contaminations sont en dessous des valeurs réglementaire européennes. Que ce soit en bio ou en conventionnel.
En revanche l’examen des niveaux de contamination infra-réglementaires montre des teneurs en contaminants chimiques issus de l’environnement significativement plus élevées dans les viandes issues de l’agriculture biologique.
Comment cela s’explique ?
Qu’il s’agisse de porcs, de volailles ou de bovins, les durées d’élevage supérieures et l’accès systématique aux parcours extérieurs pourraient être à l’origine d’une bioaccumulation accrue des polluants environnementaux en systèmes d’élevage bio.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.