La référence technique au service des éleveurs

Des Normandes en noir et blanc

Publié le 06/10/2015 par Nathalie Tiers
Au Space, une présentation génétique a mis en avant des femelles croisées normande x prim'holstein. Photo N. Tiers/Pixel image

À la suite du concours interrégional de la race normande qui s'est tenu le 16 septembre au Space, une présentation génétique a mis en avant des femelles croisées normande x prim'holstein. D'après l'organisme de sélection de la race normande (OS Normande), ce croisement présente un double intérêt.

Premièrement, la race normande « doit saisir l'opportunité » de faire des croisements thérapeutiques grâce à la bonne fertilité des taureaux normands. Deuxièmement, le croisement est susceptible d'apporter une « solution douce » pour des éleveurs qui seraient tentés par une remise en cause de leur système, mais qui pourraient être rebutés par un changement brusque de race.

L'OS Normande avait organisé lors de ce Space 2015 une communication autour du thème de "L'éleveur libéré". La race normande affirme qu'elle libère l'éleveur grâce à 3 atouts :
- l'amélioration des revenus -> le lait de normande est bien rémunéré grâce à ses taux en matière grasse et matière protéique, et la conformation bouchère est « excellente ».
- le gain de temps -> la normande est fertile, elle vêle facilement. Elle est également docile, ce qui facilite les interventions de l'éleveur, et rustique donc peu sujette aux troubles métaboliques.
- l'autonomie -> la normande valorise très bien l'herbe, un aliment bon marché, et c'est une race « idéale » dans les élevages laitiers biologiques.

Voir aussi :
Race Normande/Flunch : le succès d'un partenariat

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.