La référence technique au service des éleveurs

Pesée automatique de bovins

Des tests encourageants en Centre-Val de Loire

Avec l'outil PM 6000, l’enregistrement des poids des bovins s’effectue automatiquement grâce à la boucle électronique que possède chaque animal.

Est-il opportun de réaliser des pesées automatiques de bovins ? Il semblerait que oui d’après des tests démarrés dans le Cher. Des pesées automatiques sans présence humaine ont été effectuées par Bovins Croissance du Centre-Val de Loire en 2018.
 

C’était une année de mise en route. Les éleveurs ont été agréablement surpris, notamment par le fonctionnement, se souvient David Emery, conseiller bovin à la chambre d’agriculture. Une deuxième campagne est prévue durant la saison du pâturage 2019.


Bovins croissance du Centre-Val de Loire va tester pour la seconde année la pesée automatique pour bovins sans présence humaine. Photo : chambre d’agriculture du Cher.


L’outil, PM 6000 Liberty (fabricant Matéchalle), lauréat Innov'Space spécial 3 étoiles en 2013, permet la pesée des bovins sans intervention humaine. Il s’agit d’une cage transportable par tracteur ou sur un plateau routier.

L’opération s’effectue en trois temps : 
- Au départ, la porte avant de la cage est fermée, la porte arrière est ouverte. L’animal avance et, en marchant sur les pédales du plancher, il actionne la fermeture de la porte arrière. En traversant la bascule, l’animal muni d’une boucle électronique, est identifié grâce au panneau RFID et pesé par un indicateur.
- La pesée s’effectue alors que l’animal ne marque aucun temps d’arrêt sur la bascule. Pour sortir, l’animal pousse sur les battants de la porte avant et entraîne donc son ouverture ainsi que celle de la porte arrière.
- Une fois l’animal sorti, la porte avant se referme, la porte arrière reste ouverte pour la bête suivante. La cage est à nouveau en position d’attente.

À la fin de la pesée, l’éleveur embarque le boitier où sont stockées toutes les données et les transfère sur son ordinateur.

Installation en 30 minutes

Maintenant que nous avons dépassé la phase de rodage, affirme le conseiller, nous mettons trente minutes pour la mettre en état de fonctionnement.

Cette deuxième campagne, est toujours financée par Cap filière bovin viande et testé par le Cher, l’Indre-et-Loire, l’Eure-et-Loir et le Loir-et-Cher dans le cadre de Bovins Croissance du Centre-Val de Loire. Elle va permettre de vérifier si l’animal n’est pas effrayé par l’outil, combien d’animaux sont réellement pesés et s’il existe une marge de progrès en termes de pénibilité et de gain de temps pour l’éleveur qui effectue ses pesées manuellement.

Nous installons le système de telle façon que l’animal qui se complémente est obligé de passer dans la bascule automatique, précise David Emery. L’essai est réalisé sur quatre jours. Durant les deux premiers jours, les barrières anti retours sont laissées ouvertes. La pesée s’effectue réellement lorsque ces barrières sont laissées fermées durant les deux jours suivants. L’opération est répétée deux fois pour un même lot si nécessaire et plusieurs lots sont testés sur une même exploitation.

Avant de tester le système, David Emery et ses collègues ont observé le concept chez un éleveur de Saône-et-Loire qui a investi dans l’outil (plus de 12 000 euros). Cet éleveur, très satisfait, l’utilise tous les jours afin de suivre la courbe de croissance de ces animaux durant la saison de pâturage. Ainsi, il optimise la date de vente de ses animaux.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.