La référence technique au service des éleveurs

Filières laitières

« Fromagissons » pour les AOP et les IGP !

Publié le 16/04/2020 par Hélène Flamant dans
La crise sanitaire impacte particulièrement les TPE, les PME et les fermiers (de 70 à 100 % de réduction des ventes en fonction des cas), ainsi que les opérateurs orientés vers la restauration hors domicile ou vers la vente directe en zones touristiques. CP : J.F Mallet/Cniel

Né de la contraction de « fromage » et d'« agissons », le terme « fromagissons » appelle les citoyens à un engagement militant et à une consommation solidaire, pour sauver le patrimoine fromager français.
 

« Parce que la France est une terre de fromages de qualité et que la diversité des fromages est une richesse, tous ensemble « fromagissons» contre le Covid-19, en produisant, en transformant, en affinant, en distribuant ou en consommant des fromages AOP ou IGP », lance Michel Lacoste, président du Cnaol.

« Fromagissons » est un appel lancé par la filière laitière à travers le Cniel et relayé par le Cnaol ainsi que par l’Anicap.

Des fabrications à l’arrêt

 Depuis le début du confinement, il y a un mois, les consommateurs se sont détournés de ces produits « plaisir », et les points de vente ont fermé les uns après les autres. Les commandes ont baissé pour l’ensemble des AOP et IGP laitières de 60 % en moyenne. Aussi, 50 % des filières AOP et IGP ont déjà eu recours à des dons alimentaires.
 
Des arrêts de fabrication et de collecte sont constatés dans seize filières d’appellation. Une situation de grande détresse est estimée pour plus de 10 % pour des producteurs fermiers et des laiteries. Le lait des fermes rattachées à ces laiteries a été collecté temporairement par d’autres entreprises produisant des produits laitiers non AOP ou IGP, a été revendu sur le marché Spot1, ou bien a été jeté.
Plus de dix filières AOP témoignent de destruction de lait ou de fromages devenus impropres à la consommation. Sur la période du 15 mars au 30 avril 2020, cela représenterait une perte de chiffre d’affaires d'au moins 157 000 000€.                                                                                                                

Des modifications de cahier des charges

Les laiteries et les fermiers tentent de se réorganiser, mais tous peinent à compenser la baisse des ventes. Le Cnaol a alerté sur la situation dramatique des AOP et IGP laitières dès le 30 mars. La mobilisation de dispositifs européens pour permettre de réguler volontairement la production laitière ainsi que la mise en œuvre d’aides d’urgence ont été portées à cette occasion. Le Cnaol espère donc des annonces rapides pour répondre à la détresse des producteurs et des entreprises.

En parallèle, les filières s’organisent et cherchent des solutions. Au niveau régional, les initiatives se multiplient pour favoriser les circuits commerciaux locaux. Aux niveaux national et régional, la grande distribution fait des efforts pour référencer des produits locaux. La réouverture de certains marchés constitue aussi un élément positif.

Pour éviter de jeter du lait ou de détruire des produits, des modifications de cahier des charges ont également été acceptées pour six AOP et IGP. Six autres demandes sont à l’étude. D’autres filières y auront recours si le confinement se prolonge durablement... Ces modifications permettent d’adapter les conditions de fabrication des produits aux évolutions induites par le confinement et de favoriser leur stockage (fluctuations du nombre de traite, des délais de collecte, des modalités de la congélation…).

La meilleure façon de soutenir les fromages AOP et IGP est de retrouver nos habitudes alimentaires d’avant la crise, et donc de les déguster. Alors, "fromagissons" ! conclut le Cnaol.

 (1) Uniquement pour le lait de vache, avec un prix d’achat des 1000 litres inférieur à 200 € contre un prix d’achat d’un lait AOP de 450 à 600 € les 1000 litres.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site