La référence technique au service des éleveurs

Prévenir les mammites

Imrestor stimule l’immunité innée des bovins

Publié le 09/09/2016 par Alice Cotens dans
L’Imrestor a diminué de 26% l’incidence des mammites cliniques. Photo: francescodemarco/fotolia

L'entreprise Elanco lance le premier médicament à base de cytokine immuno-modulatrice bovine, l’ImrestorTM. Son principe actif, la pegbovigrastim, agit sur la baisse d’activité des neutrophiles autour de la période du vêlage.

Les neutrophiles font partie des cellules immunitaires ou « phagocytaires » clés pour protéger les vaches des infections. Christian Engel, vétérinaire responsable technique filière lait chez Elanco explique l’action d’Imrestor :

Les vaches laitières et génisses présentent une baisse d’immunité en péripartum ce qui les rend vulnérables aux maladies comme les mammites, métrites et rétentions placentaires. En stimulant la réponse immunitaire innée de l’animal, Imrestor augmente le nombre de neutrophiles circulants. De plus, il agit sur la capacité des neutrophiles à détruire les germes.

Selon les résultats d’un essai européen sur près de 2 500 vaches laitières dans 35 élevages, l’Imrestor a diminué de 26% l’incidence des mammites cliniques. « Imrestor a démontré son efficacité dans l’aide à la réduction du risque de mammites cliniques chez les vaches et les génisses périparturiantes pendant les 30 jours qui suivent le vêlage. »

Des seringues pré-remplies

Ce médicament est à administrer en deux fois. Le contenu d’une seringue pré-remplie doit être injecté par voie sous-cutanée à une vache laitière/génisse 7 jours avant la date prévue du vêlage. Une deuxième seringue doit être administrée dans les 24h après le vêlage. L’intervalle entre les  injections ne doit pas être inférieur à 3 jours ni supérieur à 17 jours. La solution injectable, soumise à prescription vétérinaire, est proposée à un prix conseillé à l’éleveur de 29,90€ HT pour deux seringues.
Il n’y a pas de temps d’attente pour la consommation du lait et de la viande et des abats.
 

Photo : DR
Photo : DR

Christian Engel conseille de l’utiliser sur tout le troupeau : 

À utiliser en préventif, l’Imrestor s’utilise sur le troupeau ou en lots d’animaux à risque en fonction de leur exposition à certains facteurs. Il reste compliqué d’identifier les animaux à risque.

À lire aussi:
Lait : des maladies plus coûteuses qu'on imagine

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.