La référence technique au service des éleveurs

Dispositif d’assistance aux travaux

La Blanche Maison teste l'exosquelette lors de la traite

L’exosquelette permet de soulager la sollicitation des muscles de l’épaule et vient décomprimer l’articulation une fois les coudes au niveau de la ligne du cœur. ©La Blanche Maison

Les périodes de traite, de plus en plus longues par l’augmentation de la taille des troupeaux laitiers, demandent au trayeur de nombreux mouvements, répétitifs, avec les bras en posture haute. Ces mouvements sollicitent de manière importante les épaules et le dos et peuvent à terme aboutir à des troubles musculo-squelettiques. La ferme laitière expérimentale de La Blanche Maison (Manche), qui étudie les thématiques de santé au travail des agriculteurs et notamment la recherche de solutions pour améliorer leurs pratiques quotidiennes, a ainsi décidé de tester l’intérêt de l’utilisation d’un appareil au moment de la traite : l’exosquelette IP12 Skelex de la société Gobio, un dispositif d’assistance aux travaux bras en hauteur. Le projet, nommé Exotraite, est mené avec les chambres d’agricultures de Normandie et la MSA Côtes Normandes.

Évaluer l’intérêt sur l’organisation au travail, le confort, la santé

L’exosquelette est léger, avec seulement 2,7 kg, très mobile et 100 % mécanique grâce à un système de lames de ressort. Il s’adapte à toutes les morphologies de 1,65 m à 1,95 m grâce à de multiples moyens de réglages et sans gêner l’utilisateur. Il permet de soulager la sollicitation des muscles de l’épaule et vient décomprimer l’articulation une fois les coudes au niveau de la ligne du cœur. La force d’assistance est réglable de 0,5 kg à 3,5 kg selon l’utilisateur et le travail réalisé. À noter que cet exosquelette est une assistance pour le travail des bras, et en aucun cas une assistance à manier des charges lourdes.

Le projet Exotraite est une démarche exploratoire dont le but est d’évaluer l’intérêt de l’utilisation lors de la traite, les gains éventuels sur l’organisation au travail, le confort, la santé et la sécurité au travail. Pour la ferme expérimentale, les problématiques sur lesquelles les tests doivent apporter des réponses sont les suivantes :
- Est-ce un poids supplémentaire ou est-ce confortable ?
- Gène-t-il ma circulation dans la salle de traite, dans l’aire d’attente ou me rend-il plus efficace ?
- M’empêche-t-il de faire certains mouvements ou permet-il de corriger ma posture de travail ?
- Mes douleurs sont-elles soulagées ou m’en provoque-t-il de nouvelles, sur d’autres zones ?

L’expérimentation qui débute à La Blanche Maison va se dérouler durant trois mois, lors de chaque traite, et sera encadrée médicalement par la MSA. Les résultats sur l’utilité et l’adaptation de l’exosquelette à l’activité agricole et plus précisément la traite seront communiqués à la fin de l’expérimentation.

Lire aussi :
-Le robot de traite améliore la vie au travail

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.