La référence technique au service des éleveurs

Covid-19

La FNPL travaille sur un dispositif sans perte de revenus pour les éleveurs

Publié le 31/03/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Face à la baisse des volumes de lait, la FNPL travaille sur un dispositif d’indemnisation collectif. CP : Pixel6TM.

Malheureusement pour la filière laitière, la crise sanitaire liée au Covid-19 arrive au même moment que le pic de production laitier annuel dû à la mise à l’herbe des troupeaux. « La FNPL considère que les éleveurs, premiers acteurs de la filière, doivent prendre part à l’effort collectif pour lisser les volumes de lait dûs à ce pic printanier afin de ne pas pénaliser l’ensemble de la filière. »
La FNPL rappelle également que la fermeture des débouchés de la restauration hors domicile, l’interdiction des marchés ouverts et les comportements des consommateurs en GMS viennent totalement déstructurer la chaîne de production. 

Différents leviers mis en place

Afin d’aider la filière, la fédération a mis en place différents leviers. Tout d’abord, elle a demandé et a obtenu la prolongation au 31 mars de la période des dons de lait. Elle a aussi, dès le début du confinement, demandé à la Commission européenne la mise en place de mesures d’accompagnement à la limitation de la production, un courrier resté sans réponse positive à ce jour. De plus, l’organisation poursuit ses demandes au travers de l’activation de l’article 222 de l’OCM, qui autorise à déroger temporairement et partiellement aux règles de concurrence dans le secteur laitier, pour faire face à la situation.

« Pour aller plus loin et sur la base du volontariat, la FNPL travaille avec les autres acteurs de la filière à la mise en place d’un dispositif de compensation sans perte de revenus pour les éleveurs visant la modération des volumes au travers de leviers techniques tels que le tarissement anticipé des vaches ou une alimentation adaptée. Ces choix responsables, qui appartiennent aux éleveurs, sont envisagés pour le mois d’avril afin d’éviter l’engorgement des outils productifs et la baisse brutale des cours du marché. »

Inciter à la baisse des volumes par une majoration du prix

La FNPL appelle l’ensemble de la filière, des éleveurs aux industriels jusqu’aux distributeurs à cet effort exceptionnel qui « doit être conditionné à l’engagement de nos partenaires de maintenir la collecte et la transformation sur l’ensemble du territoire ».
L'organisation considère également que le fait de demander aux éleveurs de réduire les volumes de lait et d'en baisser les prix est inacceptable. « Nous demandons plutôt une incitation à la baisse par une majoration du prix. Cela évitera aux éleveurs une double peine ! Nous demandons également aux pouvoirs publics de prendre part à ce dispositif de solidarité créé par l’interprofession et à l’Europe d’autoriser ces aides aux réductions de volume qui sont totalement justifiées par la pandémie actuelle. »
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site