La référence technique au service des éleveurs

Journée internationale du Clasel en Mayenne

La gestion des grands troupeaux : un thème porteur

Parmi les 3600 adhérents du Clasel en Mayenne et Sarthe, il y a actuellement 100 troupeaux de plus de 100 vaches laitières. Photo : DR.

Succès incontestable pour la conférence internationale "Comment manager les grands troupeaux de demain ?" organisée par Clasel le 3 juin à Louverné en Mayenne : 530 personnes étaient présentes pour écouter les témoignages d'experts venus des États-Unis, d'Italie, du Royaume-Uni et d'Australie.

Laurent Taupin, président du Clasel (au centre sur la photo), indique :

Parmi nos 3600 adhérents sur la zone Clasel, Mayenne et Sarthe, il y a actuellement 100 troupeaux de plus de 100 vaches laitières. Selon les projections, il devrait y en avoir 300 à 400 en 2020. Notre objectif est de les accompagner en leur apportant davantage d'expertise.


Photo : DR

Le directeur du Clasel, Philippe Royer (à droite sur la photo), complète :

Nous sommes en train de connaître une mutation comme on n'en a jamais connue en production laitière. Avec cette conférence, nous souhaitons que les éleveurs comprennent ce qu'implique une augmentation de la taille du troupeau. Il ne s'agit pas de présenter des modèles étrangers à appliquer en France, mais plutôt d'apporter une ouverture d'esprit pour que chaque éleveur trouve son positionnement.
La compétitivité est déterminante en production laitière ; il faut y ajouter le projet de l'éleveur pour créer de la valeur. Pour cela, il faut cesser d'opposer les modèles : par exemple, nous avons des éleveurs de grands troupeaux qui se forment aux médecines alternatives !

Ne pas construire de murs

Le Clasel a développé, depuis une dizaine d'années, des relations à l'international. Les collaborateurs de Clasel se déplacent et interviennent à l'étranger. De même, à l'image de la conférence du 3 juin, des experts de l'étranger interviennent en France à la demande du Clasel.
Avoir une vision nationale, européenne, voire internationale de la production laitière : c'est ce que demandent les adhérents aux collaborateurs du Clasel, en particulier les adhérents qui sont dans une dynamique d'augmentation de leur production.

Philippe Rouyer en est convaincu :

Dans un monde ouvert, nous avons intérêt à profiter des expériences des autres, à travailler en réseau avec des experts internationaux. Pas à construire des murs autour de nous pour tenter de se protéger !

Dans le même esprit, Clasel a décidé de mutualiser ses moyens avec quatre de ses confrères : Littoral Normand conseil élevage (Calvados, Manche, Haute-Normandie), Eilyps (Ille-et-Vilaine), Élevage conseil Loire Anjou (Maine-et-Loire, Loire-Atlantique), et Atlantic conseil élevage (Vendée, Charente-Maritime).

Nous devons continuer à assurer notre mission de proximité : c'est pourquoi nous n'allons pas vers une fusion. Mais nous devons aussi nous restructurer et mutualiser nos moyens. Nous sommes à l'ère des bassins laitiers, plus à celle des départements ou des régions administratives. Et nous sommes dans une politique de la main tendue vis-à-vis de nos voisins.

Lire aussi :
Moins d'élevages laitiers mais plus de vaches
Accélération en marche de la production laitière
Les laiteries se préparent à collecter davantage
En vidéo - Emmanuel Lepage, nutritionniste au Clasel : mieux valoriser sa ration à base de maïs

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.