La référence technique au service des éleveurs

Maïs fourrage

La pyrale en forte progression

Publié le 15/01/2019 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Depuis deux-trois ans, les dégâts de pyrales sont de plus en plus présents même en maïs fourrage.

La pyrale perfore les feuilles, laisse de la sciure à leur base, où la larve pénètre dans la tige. Ce papillon se manifeste davantage dans le maïs fourrage que par le passé. Jusqu’à présent, il ne provoquait des dégâts dommageables qu’en maïs grain. Mais, Arvalis observe une montée en puissance du niveau d’infestation dans les zones fourragères depuis deux ou trois ans. 

Dégradation de la valeur alimentaire

Les premiers essais sur maïs fourrage montrent une nuisibilité significative des attaques de pyrale. La perte de rendement est de l’ordre de 0,8 tMS/ha pour des parcelles présentant entre 20 % et 70 % de plantes attaquées à la récolte. 
La valeur alimentaire se dégrade aussi par une chute de la teneur en amidon du grain qui ne se remplit pas. Les perforations d’épis et la casse des tiges favorisent la fusariose, à l’origine de la production de mycotoxines. Leur présence dans la ration des vaches laitières peut se traduire par une diminution des quantités ingérées et une baisse de la production laitière, voire des problèmes de fertilité. 

Broyer les cannes

Face aux dégâts, en zone Nord Loire, l’éleveur sera amené à prendre des mesures prophylactiques car les traitements ne sont pas toujours faciles à positionner. La première mesure consiste à broyer les cannes et à enfouir les résidus dès la récolte. Ces mesures préventives sont essentielles pour faire baisser jusqu’à 70 à 80 % de la population à l’automne. L’éleveur aura déjà un indice des risques d’infection pour l’année suivante en se référant aux bulletins santé des végétaux (BSV) qui donnent pour chaque région le résultat des comptages de larves juste avant récolte. Grâce à ces informations, il saura d’ores et déjà si une intervention chimique ou à base de produits de biocontrôle devra être programmée pour l’année suivante. 

Différentes solutions

Parmi les solutions pour lutter contre la pyrale on retrouve les trichogrammes qui visent les œufs, ils doivent donc être posés en début de vol des papillons. D’autres produits insecticides visent également les larves et sont à positionner au pic de vol, qu’il s’agisse de substances chimiques (pyréthrinoïdes, Coragen®, Steward®) ou de produits de biocontrôle (Dipel DF®, Succes 4®). 

Retrouvez l'article complet dans notre dossier consacré au maïs fourrage dans le numéro de janvier Cultivar Élevage
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.