La référence technique au service des éleveurs

Conjoncture viande française

Le cours des vaches se maintient

Publié le 20/10/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER
Les cours des vaches se maintiennent, les jeunes bovins plus à la peine. ©spictures/AdobeStock

L’Institut de l’élevage fait le point sur les marchés de la viande bovine en France.  « Sur le marché des femelles, les signaux sont plutôt positifs, explique Caroline Monniot, chef de projet conjoncture viande bovine à l’Idele. Comme les gens mangent moins au restaurant, ils prennent plus de repas à domicile et par conséquent achètent plus de viande dans les circuits locaux où la viande française est privilégiée. »
Un mode de consommation bénéfique puisque les prix des vaches sont actuellement, dans l’ensemble, à des niveaux supérieurs aux deux dernières années. 
 

Type de vache Semaine 41 – 2020 Comparaison avec la semaine 41 de 2019 Comparaison avec la semaine 41 de 2018
U 4,52 €/kgéc + 4% + 2%
R 4,01 €/kgéc + 7% + 6%
O 3,12 €/kgéc + 1% - 3%
P 2,89 €/kgéc + 7 % - 1%

 
Concernant les abattages, après un rythme plus soutenu en été, les flux se sont désormais réduits. Sur les cinq dernières semaines (37 à 41), le nombre de femelles abattues de plus de 1 500 tonnes de gros bovins était en recul de 4 % pour les vaches de type viande, de 2 % pour les laitières et de 4% pour les génisses de type viande. 

Un marché plus complexe pour les jeunes bovins

 À l’inverse, le marché des jeunes bovins est plus compliqué.

« C’est une viande dont les volumes sont majoritairement exportés, et sur nos marchés d’exportation c’est compliqué car nous sommes en concurrence très frontale avec d’autres origines qui sont beaucoup moins chères », observe Caroline Monniot. 

Au vu du contexte, la remontée saisonnière des cours n’était toujours pas déclenchée en semaine 41. Seul le JB U est resté stable ces dernières semaines à 3,78 €/kg. 
 

Type de jeune bovin Semaine 41 – 2020 Comparaison avec la semaine 41 de 2019 Comparaison avec la semaine 41 de 2018
O 3,13 €/kg - 2% - 5%
R 3,59 €/kg - 5% - 3%
U 3,78 €/kg - 4% - 2%

 
D’après l’indicateur Normabev, une légère hausse (1%) du nombre de JB de type viande abattus est observée sur les cinq dernières semaines. Par ailleurs, les JB sont toujours, en moyenne, plus lourds d’une année sur l’autre, +10 kg à 447 kg de carcasse mais l’ampleur de la hausse diminue. Aujourd’hui, le surstock par rapport à 2019 est estimé à la fin de la semaine 39 à environ 13 700 têtes soit l’équivalent d’1,1 semaine d’abattage. 

Des cours en dessous de 2019 pour les broutards

Sur le marché des broutards, les prix ont stoppé leur baisse. Les prix des animaux finis en Italie commencent à remonter. En revanche, les prix restent dans l’ensemble en dessous de 2019. 
 

Type de bovin Semaine 41  Comparaison avec la semaine 41 de 2019
Mâle charolais U de 450 kg 2,32 €/kg - 4%
Mâle charolais U de 350 kg 2,46 €/kg - 3%
Mâle limousin E de 300 kg 2,90 €/kg - 7%
Femelle limousine E de 270 kg  2,73 €/kg - 1%

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site