La référence technique au service des éleveurs

Le site Laïta à Créhen vu du ciel

Publié le 27/05/2014 par Nathalie Tiers
Actuellement, le site de Créhen est consacré à la fabrication de fromages à pâte fraîche et d'ingrédients secs. Photo: Laïta

La coopérative Laïta va investir 80 millions d’euros dans le domaine des ingrédients laitiers secs. 61% de cette somme seront consacrés à une tour de séchage et un atelier de boîtage pour lait infantile, sur le site de Créhen dans les Côtes-d'Armor.

Laïta a également prévu une spécialisation de la tour d’Ancenis (Loire-Atlantique) pour développer les poudres de lait fermenté ; l’installation de complexes de déminéralisation du lactosérum à Créhen et Landerneau (Finistère) ; la rénovation des 8 tours existantes sur ces 3 sites et à Yffiniac (Côtes-d'Armor) ; des dispositifs d’optimisation de séparation des protéines du lait (cracking) sur l’ensemble des sites Laïta.

À l’horizon 2017, ces équipements permettront la fabrication de 30 000 tonnes/an de poudres infantiles et premium, la fabrication de 7 500 t/an de lactosérum déminéralisé, et le cracking de 230 000 litres de lait supplémentaires par jour. Ces produits seront destinés à une consommation européenne et internationale, ainsi qu’aux fabricants de lait infantile. Ces marchés sont matures en Europe mais en forte croissance à l’étranger.

Créée il y a 5 ans du regroupement des activités laitières des coops Even, Terrena et Triskalia, Laïta va augmenter sa capacité de traitement du lait de 15%, ouvrant de nouvelles perspectives de production à ses 3 500 adhérents. Une centaine d’emplois seront créés.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.