La référence technique au service des éleveurs

Assemblée générale FNCL

Les coops laitières ont-elles la solution ?

La FNCL met en lumière les atouts des coopératives laitières pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. Photo : A.Cotens/Pixel image

À l’occasion de son assemblée générale 2017, la  la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) a choisi de mettre en lumière les atouts des coopératives laitières pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs face aux attaques de la distribution. Dominique Chargé, son président, n’a pas mâché ses mots :

Je vous le dis : ce qui se joue actuellement, c’est l’intégration de nos entreprises, et, in fine, de nos filières par le maillon de la distribution. Notre valeur ajoutée, c’est le lien à l’amont et la valorisation de l’amont sur les marchés.

Selon une récente enquête du Credoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie), la fabrication française est devenue en 2016 le premier critère d’achat des consommateurs, avec comme motivation, la préservation des emplois et la garantie d’une plus grande qualité du produit et du respect de l’environnement. 

Les coops proposent des solutions

Dans ce contexte, les coopératives laitières souhaitent démontrer aux consommateurs les spécificités et les atouts de leur modèle : lien direct des producteurs aux consommateurs, proximité de l’activité économique et des emplois sur les territoires (de la production à la commercialisation, en passant par la fabrication)… Dominique Chargé rajoute :

Les coopératives sont le prolongement des exploitations laitières de leurs adhérents, représentant ainsi un maillon unique entre la production et la transformation : bref, un circuit court. Elles permettent de mieux valoriser la production des éleveurs et de mieux répondre aux attentes des consommateurs et des citoyens, en matière de qualité, de traçabilité et de lien avec les territoires. Leur modèle de fonctionnement est un atout qu’elles mettent aujourd’hui en avant auprès des différents clients, et notamment les consommateurs.

Différentes démarches de coopératives ont été présentées lors de l'assemblée générale :

  • Agrial a lancé depuis deux ans une démarche d’innovation multi-filières baptisée « Grandeur nature ». Elle est chargée d’aider les associés-coopérateurs à développer des systèmes de production innovants, répondant aux attentes sociétales (moins de produits phytosanitaires, bien-être animal), qui pourront être partagés demain.
  • Candia (groupe Sodiaal Union) a décidé de mettre en avant son modèle coopératif, avec une campagne de communication inédite sur les spécificités de ses produits, le bien-être animal, les contrôles pour assurer la qualité, la collecte de lait sur l’ensemble du territoire, un approvisionnement 100 % français, des exploitations familiales...
  • Les Maîtres Laitiers du Cotentin développent depuis un an une nouvelle marque baptisée « Campagne de France » permettant de valoriser les producteurs de la coopérative et la maîtrise de la filière de l'amont jusqu'à la transformation et la distribution via son réseau France Frais, avec des engagements de qualité et de proximité sur le territoire.
  • Terrena déploie progressivement sa démarche globale « La Nouvelle agriculture », avec des critères qualitatifs et de productions spécifiques pour chacune de ses filières (moins d’intrants, sans OGM…), de l’amont (production) jusqu’aux produits finis vers les consommateurs, avec une marque dédiée.

Lire aussi:
Le groupe Even soutient ses adhérents

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.