La référence technique au service des éleveurs

Conjoncture viande française

Les cours des jeunes bovins piétinent

Publié le 18/11/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Les cours des jeunes bovins piétinent. ©Friedberg/AdobeStock

Deux semaines après le début du reconfinement, l’Idele fait le bilan du cours de la viande en France. 
Comme mi-mars, les mesures de restrictions qui affectent la restauration hors domicile (RHD), ont profité à la vente au détail. Résultat : les ventes de viandes hachées en grandes surfaces se sont à nouveau envolées. 

Les cotations des vaches en hausse par rapport aux deux dernières années

Les cotations des femelles restent ainsi relativement stables depuis de nombreuses semaines. Ainsi en semaine 45, la cotation de la vache U atteignait 4,54 €/kg éc soit 4 % de plus qu’en 2019. La vache R était, quant à elle, à 4,00 €/kg éc soit une hausse de 7 % par rapport à l’an passé. 
Les cours des vaches les moins conformées n’ont pas, jusqu’ici, connu de réelle baisse saisonnière pourtant habituelle à cette période. Les cours restent supérieurs aux années précédentes. 
 

 Type de vache  Semaine 45 – 2020  Comparaison avec semaine 45 de 2019  Comparaison avec    semaine 45 de 2018
 U  4,54 €/kg éc  + 4 %  + 2 %
 R  4,00 €/kg éc   + 7 %  + 7 %
 O  3,09 €/kg éc  + 3 %  + 1 %
 P  2,84 €/kg éc  + 11 %  + 6%

 
En revanche, ces cours sont toutefois orientés à la baisse puisque la vache O a perdu 3 centimes et la vache P, 5 centimes en quatre semaines. Une baisse en lien avec la saisonnalité des sortes de vaches laitières, mais peut-être aussi avec la seconde vague de Covid-19 qui affecte le marché européen. 

Des abattages en très légère hausse 

D’après l’indicateur Normabev, les abattages de gros bovins ont été en très légère hausse entre les semaines 41 et 45 avec + 1 % en tête comparé à 2019 et + 2 % en volume. Les abattages de vaches de type laitier sont restés stables en têtes comme en tonnage. Les abattages de vache de type viande sont stables en têtes mais progressent de 1 % en tonnage. 

Des cours qui restent bas pour les JB

Le tableau est un peu plus sombre du côté des jeunes bovins (JB). Les cours restent faibles sous la pression du nombre de JB à sortir en France et d’un marché européen poussif. 
 

 Type de jeune bovin  Semaine 45 – 2020  Comparaison avec la semaine 45 de 2019  Comparaison avec la semaine 45 de 2018
 U  3,77 €/kg éc  - 5 %  - 2 %
 R  3,60 €/kg éc  - 5 %  - 3 %
 O  3,17 €/kg éc  - 2 %  - 3 %

 
L’indicateur Normabev dévoile que sur les semaines 41 à 45, les abattages de JB type viande ont progressé de 2 % en têtes et de 4 % en tonnage par rapport à 2019. Les abattages de JB de type lait étaient en hausse de 14 % en têtes et de 16 % en tonnage. Ceux de JB viande ont progressé de 2 % en têtes et 4 % en tonnage. Actuellement, l’écart d’âge à l’abattage avec 2019 se réduit. Les JB viande abattus sont plus âgés de 7 jours par rapport à 2019. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site