La référence technique au service des éleveurs

Lait

Les pays européens optimistes pour l'après-quota

Les Pays-Bas ont estimé une augmentation de la production de 20 % dans les cinq ans à venir. Photo : VanderWolf Images-Fotolia.

La fin des quotas laitiers en Europe est un changement plus ou moins bien perçu par la filière française. Chez nos principaux concurrents, il semble en revanche que la nouvelle soit accueillie avec beaucoup d’enthousiasme. Lors d'une conférence de SAF agr'iDées, le 21 janvier à Paris, les représentants de ces pays ont pu exposer leurs stratégies.

En Irlande, en Allemagne et aux Pays-Bas, la sortie des quotas est considérée comme « une formidable opportunité » pour booster la production et les exportations.

Comme le souligne Nico van Opstal, conseiller en agriculture à l’ambassade du royaume des Pays-Bas :

Les producteurs laitiers sont heureux de sortir du système des quotas. Nous avons estimé une augmentation de la production de 20 % dans les cinq ans à venir. Nous sommes prêts pour l’arrêt des quotas. Le seul défi sera de gérer la volatilité des marchés.

+15% de rendement par vache

De son côté l’Irlande, avec un quota de lait de 5,4 milliards de litres assurés par 18 000 éleveurs, se voit déjà un grand producteur. Selon Karl Walsh, premier secrétaire aux affaires agricoles et pêche à l’ambassade d’Irlande :

Aujourd’hui, l’Irlande produit 1 % du lait mondial mais 10 % des préparations pour nourissons sont à base de lait irlandais. La stratégie nationale « Food Harvest 2020 » prévoit une augmentation de 50 % de la production de lait en 2020 pour atteindre 7,5 milliards de litres.

Pour cela, les Irlandais visent une augmentation du rendement par vache de 15 %. Le pays souhaite investir 60 millions d'euros dans le secteur pour travailler sur la santé et la génétique animale.

Pour l’Allemagne, la réflexion n’est plus à l'augmentation de la production mais aux défis que le pays va devoir relever. Comme l'explique Juergen Ohlhoff en charge des questions sur l'agriculture à l'ambassade d'Allemagne :

Notre premier challenge est le maintien des emplois agricoles sur le territoire. Dans un second temps, c’est de maîtriser les risques face à la volatilité des marchés. D’autre part, grâce à l’arrêt des quotas, nous souhaitons accéder à de nouveaux marchés et renforcer nos activités dans les marchés en croissance. Le secteur reste optimiste pour l'après quota. 

Pour un lait durable

Cependant, un sujet préoccupe ces différents pays : l'environnement. En Allemagne, le pays des grands élevages, où une exploitation de 5 000 vaches laitières ne surprend pas, il faut gérer les pollutions aux nitrates et à l'ammoniac.
Le pays souhaite aussi améliorer l'acceptation des consommateurs par rapport aux pratiques d'élevage. Une serie d'initiatives sur le bien-être animal devrait être mises en place comme par exemple l'arrêt des interventions non curatives.

Les Pays-Bas doivent eux aussi réguler les apports de phosphate et travailler à la répartition des effluents. Le pays réfléchit à transformer son lisier excédent et à l'exporter en granulés vers les pays tiers

En Irlande, le gouvernement s'est doté de la charte "Origin Green" qui engage les industriels de l'agroalimentaire irlandais à respecter les principes du développement durable. D'autre part, le "Sustainable Dairy Assurance Sheme", ou programme d'assurance pour un lait durable, définit des exigences pour les fermes laitières irlandaises en termes de santé et de bien-être animal, de gestion des terres, de biosécurité, de pratiques agricoles sécurisées et de production.

Une des mesures importantes de ce programme : tous les éleveurs irlandais vont disposer d'un outil de calcul de leurs émissions de gaz à effet de serre, le Carbon Navigator. Selon Karl Walsh :

C'est un programme unique en son genre dans le monde.

Lire aussi : 
Lait : opportunités et stratégie gagnantes
Se préparer à l'après-quota
Un potentiel laitier français inexploité
Accélération en marche de la production laitière
Le marché mondial du lait à la portée des coops
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.