La référence technique au service des éleveurs

Covid-19

Les ventes explosent à l'EARL Davergne !

Publié le 07/04/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
L’EARL Davergne a multiplié par quatre son nombre de clients. CP : Aurore Davergne.

Face aux conséquences de l’épidémie de Covid-19, les producteurs qui pratiquent la vente directe sont de plus en plus sollicités. Aurore et son mari Benoît Davergne ont su s’adapter pour proposer tous les samedis des produits de qualité aux consommateurs.
 
Direction Tours-en-Vimeu, une commune de la Somme, où est implantée l’EARL Davergne. « Nous avons environ 170 bovins, avec une soixantaine de vaches à la traite, explique Aurore Davergne. Après les années difficiles vécues dans la filière laitière, nous avons décidé il y a trois ou quatre ans de nous lancer dans la vente directe. »
Par conséquent, leur troupeau se compose aujourd'hui de davantage de montbéliardes que de prim'holstein, et l’EARL a monté un atelier de porcs. 

« Nous avons pour projet de nous lancer, d’ici la fin de l’année, dans la transformation de lait, mais cela à un coût. Nous avons commencé la vente directe par des caissettes de veaux et de viande rouge, raconte Aurore Davergne. Très vite nous avons créé un atelier de porcs. Nous les achetons sevrés à 50 kg, et nous les élevons sur air paillé avec des céréales issues de notre exploitation, tout comme le lait. »

Mise en place d'un drive fermier

L’année dernière, la famille Davergne a vendu vingt-trois porcs et une dizaine de veaux. Cette année, avec le confinement, les ventes ont explosé. « Nous sommes en avril et nous avons déjà vendu presque la totalité des produits que nous écoulons d’habitude en un an », reconnaît Aurore Davergne. 
Avant le confinement, les clients pouvaient profiter d’un marché regroupant quinze producteurs, et d’une vente directe à la ferme sur commande. Désormais, c’est un drive fermier qui est en place. Associée à des maraîchers du département, l’EARL propose des colis de viande et de fruits et légumes. Les clients passent commande au plus tard le mardi en contactant directement l’élevage ou grâce à la page Facebook de l’exploitation. Le vendredi soir, Aurore envoie le montant des commandes, et les clients viennent chercher leurs produits le samedi matin entre 9 h 30 et midi. 

« Les personnes apprécient le fait qu’il n’y ait pas de contact. Ils restent dans leur voiture : nous déposons le colis dans leur coffre et nous récupérons l’argent qui y est disposé au préalable. »

Un nombre de clients multiplié par trois voire par quatre

Samedi dernier, entre 100 et 150 clients sont venus récupérer leurs produits.

« Nous conservons notre clientèle fidèle, et nous voyons arriver de nouveaux clients. Quelques-uns habitent à 10 kilomètres de notre exploitation et ne nous connaissaient pas. Je pense que nous avons multiplié par trois ou par quatre notre nombre de clients. Même si certains vont reprendre leurs habitudes à la fin du confinement, d’autres continueront à s’approvisionner chez nous », espère Aurore Davergne. 

Pour étoffer son panel de produits, en plus des fruits et des légumes, l’EARL Davergne propose du savon et des baumes pour les mains au lait de jument d’une productrice locale. Et ce samedi, pour les fêtes de Pâques, des chocolats seront même disponibles à la vente, mais toujours sur commande bien sûr ! 
 
Pour en savoir plus : 
EARL Davergne
8, rue d’Ercourt
80 210 Tours-en-Vimeu

Réservations au 06 14 29 81 59 ou par mail à aurore.davergne@orange.fr ou sur la page Facebook Earl Davergne. 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site