La référence technique au service des éleveurs

Qualité du lait

Maîtriser les mammites avec moins d'antibiotiques

Baisse de la production laitière, réformes anticipées, lait écarté, frais vétérinaire, perte de temps à la traite... sont autant de conséquences des mammites. L'impact économique d'une mammite clinique s'élève à 230 euros/vache/an. La perte de revenu peut aller jusqu’à -30 euros/1000l. © M.Lecourtier/Pixel Image.

Le plan Écoantibio 2017 impose la réduction, sur cinq ans (2012-2017), de 25% de l’usage des antibiotiques. Et pourtant, la plupart des éleveurs laitiers traitent encore systématiquement les vaches au moment du tarissement avec un antibiotique intramammaire.

D'après le rapport 2015 de l'Anses sur l'utilisation des antibiotiques, le tonnage à destination des bovins a reculé entre 2005 et 2013 après plusieurs années de hausse. En revanche, en 2014 le tonnage vendu a augmenté de 22,2%.

Conseiller sanitaire au GDS 54, Julien Anderbourg est intervenu à l'occasion des réunions organisées par Optival dans le cadre de la Quinzaine du conseil en élevage pour sensibiliser les éleveurs au risque d’utiliser les antibiotiques à tort.

On favorise l’apparition de l’antibiorésistance quand on administre mal les antibiotiques. Sans compter que l'acquisition d'une résistance à un antibiotique peut entraîner, dans certains cas, la résistance à un ou plusieurs autres antibiotiques.

Aujourd'hui 99% des Echerichia colibovines résistantes au ceftiofur le sont également aux tétracyclines.

Le risque est de voir apparaître des bactéries mutlirésistantes contre lesquelles aucun antibiotique n'est efficace.

Mieux gérer les antibiotiques est donc essentiel pour préserver leur efficacité.

Des clés pour raisonner le tarissement

Le tarissement est une période clé pour lutter contre les mammites. Il permet de guérir les vaches infectées et de prévenir les nouvelles infections. Le choix du traitement doit tenir compte à la fois :
- du niveau d'infection du troupeau
- du risque de nouvelles infections pendant le tarissement

Le risque de nouvelles infections pendant le tarissement est lié à la conduite de l'arrêt de la traite, au logement des vaches taries, à la gestion du retour dans le troupeau mais aussi aux vaches elles-mêmes : à leur rang de lactation, à la morphologie de la mamelle, des trayons et leur index cellulaire, rappelle Carole Deprugney, conseillère Optival.

 

Choisir sa stratégie de tarissement
  Risque de nouvelles infections
    Faible Moyen Élevé
Niveau d'infection du troupeau Élevé Antibiotique sélectif et/ou obturateur sélectif Antibiotique systématique et obturateur systématique
Moyen Antibiotique systématique et obturateur systématique Antibiotique sélectif et obturateur systématique
Faible Antibiotique sélectif et obturateur systématique

Des outils existent aujourd'hui pour permettre aux éleveurs de détecter précocement les mammites, notamment l'analyse de la MAA, une protéine de défense de la glande mammaire en cas d’inflammation. Optival fait partie des organismes de conseil qui proposent le nouveau service tarissement Bioteck lait.

Les éleveurs sont aussi amenés à intervenir pendant la lactation.

L'état de l'animal doit s’améliorer 48h après le traitement. Au-delà de cinq jours, s’il n’y a pas de signe d’amélioration, il faut changer de traitement, rappelle le Dr Lassus, de la clinique vétérinaire de la Vezouze.

La prévention avant tout

Mieux raisonner les traitements d'accord, mais, pour Julien Anderbourg :

Le mieux est quand même de ne pas avoir d'animaux malades. La prévention est essentielle.

Il faut respecter les besoins fondamentaux des bovins : de la nourriture de qualité en quantité et un logement adapté. L'inconfort et le stress sont source de sous-production et de sensibilité aux maladies.

Les médicaments devraient seulement être un outil d’aide complémentaire. Il y a tellement de choses à mettre en place avant de sortir la seringue.
 

À lire aussi :
Des huiles essentielles contre les mammites
Des vaches propres, premier levier anti-mammites
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.