La référence technique au service des éleveurs

Boehringer Ingelheim

Mammites: les anti-inflammatoires indispensables?

Traiter les mammites avec des antibiotiques et un anti-inflammatoire diminuerait les problèmes de fertilité. Photo : Ellisia/Fotolia

Selon une récente étude menée à l’échelle européenne, un traitement simultané des mammites avec des antibiotiques et un anti-inflammatoire non stéroïdien, le Metacam de Boehringer Ingelheim, diminuerait les problèmes de fertilité chez les vaches laitières. 

L'étude a été menée en Europe par le Dr Scott McDougall, en collaboration avec Boehringer Ingelheim Animal Health entre octobre 2012 et février 2014. Dans 6 pays européens, 502 vaches issues de 61 troupeaux ont été observées. Les vaches choisies étaient à moins 120 jours post-partum, non gestantes avec un quartier présentant des signes de mammites cliniques (chaleur et gonflement). Deux groupes ont été créés : les vaches qui reçoivent un traitement des mammites simultané avec des antibiotiques et du Metacam et les vaches qui reçoivent des antibiotiques avec un placebo.

10 % de première IA réussie en plus

Le taux de réussite en première IA des vaches traitées avec l’anti-inflammatoire non stéroïdien est supérieur de 10% par rapport aux vaches ayant reçu un placebo. De plus, le nombre d’IA/IAF est inférieur de 0,5 point dans le groupe traité par rapport au groupe témoin. Dans le groupe traité, le taux de vaches gestantes à 120 jours après le vêlage est plus élevé que dans le groupe recevant un placebo (+10%). 

Au final, le taux global de vaches gestantes est similaire dans les deux groupes. Ainsi, l’utilisation en simultané d’antibiotiques avec l’anti-inflammatoire a un effet sur le taux de réussite en première IA, le taux de vaches gestantes à 120 jours et la réduction du nombre d’inséminations nécessaires pour arriver à féconder l’animal. Ce traitement permettrait donc de limiter l’intervalle entre les vêlages. Laurence Guilbert-Julien, responsable technique ruminants chez Boehringer Ingelheim Animal Health l'explique ainsi :

« Les critères de fertilité sont améliorés par l’addition de cet anti-inflammatoire non stéroïdien au traitement antibiotique. Ainsi, un changement d’habitude est à envisager : les inflammations, que ce soit de la mamelle ou même du pied, doivent être prises en compte pour gérer la fertilité des troupeaux. »

À lire aussi :
Atteindre plus de 70% de réussite à l'insémination
Maîtriser les mammites avec moins d'antibiotiques

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.