La référence technique au service des éleveurs

Keenan

Nouvelle automotrice MécaFibre Sp

La nouvelle mélangeuse distributrice MécaFibre SP de Keenan se caractérise par sa grande vitesse de chargement. Photo : A.Humbertclaude/La Vie Agricole de la Meuse

Le constructeur irlandais Keenan, spécialisée dans la construction de mélangeuses, a organisé durant la deuxième quinzaine de juin, un mini tour de France pour présenter sa nouvelle distributrice automotrice MécaFibre Sp, dévoilée lors du dernier Sima.

Emmanuel Cuisset, commercial Keenan a présenté les principales caractéristiques de la mélangeuse de 16 m3.

La première spécificité est sa tête de chargement brevetée, qui respecte le mieux la structure des fourrages. C’est aussi la plus rapide du marché.

Selon le constructeur, une balle de foin 400 kg peut ainsi être chargée en un peu plus d’une minute. Un tapis convoyeur de 82 cm de large amène le fourrage jusqu’à la cuve, où un rotor à six pales, assure le mélange. Le système est actionné par un entrainement mécanique, qui permet de récupérer tout la puissance du moteur de 170 cv, tout en limitant sa consommation, mesurée à 11 litres à l’heure en conditions de travail. Les pales tournent une vitesse limitée à 8 tours par minute, ce qui permet de respecter la qualité du fourrage, tout en assurant l’homogénéité du mélange.

135 à 150 000 euros

Dans la cabine, le tableau de bord permet de visualiser toutes les fonctions de la machine, équipée en série du système intelligent « In touch ». Développé depuis 2009, il permet, de communiquer au chauffeur les instructions de chargement,  et de transmettre automatiquement, grâce à un boitier connecté, les données au service nutrition de la firme, installé en Bretagne. Le système permet, sous réserve d’un abonnement annuel,  de corriger le tir en cas d’écart par rapport aux objectifs fixés.
François Derot, directeur de Keenan France explique :

L’éleveur peut connaitre l’efficacité alimentaire et la marge sur coût alimentaire, suivre en continu la gestion des stocks de fourrages.

Le coût de la machine se situe entre 135.000 et 150.000 euros, selon les options ; elle peut notamment être équipée de quatre roues motrices.

33 kg de lait produit pour 22,5 kg de matière sèche ingérée

Le Gaec des Deux vallées, à Deuxnous-devant-Beauzée (Meuse), qui a accueilli la première des sept étapes, utilise depuis plusieurs années une mélangeuse Keenan et le système « in touch », pour alimenter son troupeau d’une centaine de vaches laitières.

La ration se compose de maïs ensilage (30 kg), luzerne (2 kg), enrubanné (2 kg), pulpe sèche (1,5 kg) et complément azoté, plus un concentré distribué au Dac. La moyenne économique atteint 10 500 kg de lait/Vl.  Au premier trimestre de cette année, l’élevage affichait une efficacité alimentaire de 1,49, soit 33 kg de lait produits pour une 22,5 kg de matière sèche ingérée. Ce qui le place au 4e rang national en terme d’efficacité alimentaire, et même au premier rang pour les grands troupeaux, selon le palmarès publié par le magazine Grands troupeaux en partenariat avec Keenan.

Source : La Vie Agricole de la Meuse, édition du 07 juillet 2017.

À lire aussi :
Une mélangeuse de 24 m3 pour davantage de qualité

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.