La référence technique au service des éleveurs

Celia

Nouvelle coop d'élevage sur le plateau de l'Aubrac

55 % des bovins commercialisés par Celia sont issus de mère aubrac. Photo : Jacky Jeannet/Fotolia

Les activités commerciales des négoces Cemac-Cobevial et Bovi plateau central sont regroupées depuis le 1er juillet 2015 dans la coopérative Celia (coopérative d'élevage interrégionale allaitante) basée à Laguiole en Aveyron.

La coopérative regroupe 2 400 éleveurs bovins et 300 éleveurs ovins, ainsi que 50 salariés répartis dans huit centres de pesée, cinq centres d'expédition agréés pour l'export, et une bergerie.
Les éleveurs bovins sont à 58 % originaires de l'Aveyron, ainsi que de la Lozère, du Cantal et du Tarn. Les éleveurs ovins sont à 60 % originaires de la Lozère, ainsi que du Cantal, de l'Aveyron, de la Haute-Loire, du Gard et de l'Hérault.
 


De gauche à droite : Marie-Lucie Ranvier (pdt section Languedoc-Roussillon), Christian Singla (pdt section Ségala Tarn), Christian Soulenq (pdt section nord Aveyron), André Veyrac (pdt Celia). Photo : La Volonté paysanne

Celia collectera 65 000 bovins et 75 000 ovins dans le sud du Massif central. Avec 40 000 animaux, la principale catégorie bovine commercialisée est le broutard, en direction de l’Italie. Sur les 10 000 vaches ou génisses finies, plus d’un tiers sont sous signes officiels de qualité (IGP Fleur d’Aubrac, Label rouge Bœuf fermier de l’Aubrac ou Blason prestige, bio). Celia commercialise aussi 6 500 veaux d'Aveyron.

Côté ovins, la moitié sont issus de cheptels viande (principalement de race blanche du Massif central), l'autre moitié de cheptels lait (race lacaune). La moitié des ovins commercialisés sont finis, les autres sont exportés ou engraissés hors zone.

55 % des bovins sont issus de mère aubrac, 25 % de mère limousine, 8 % de mère salers, 4 % de mère charolaise et 2 % de mère blonde d'Aquitaine.

La coopérative réalisera un chiffre d’affaires de 85 millions d’euros. Le groupe Celia, incluant ses participations financières, réalisera un chiffre d’affaires consolidé de 190 millions d’euros.

Voir aussi :
Le drive fermier du Cantal, il y croit !
Feder s'engage pour sécuriser l'engraissement
Mieux valoriser ses bovins sur le marché au cadran
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.