La référence technique au service des éleveurs

Outil d’aide à la décision

Panse-bêtes.fr vise l’équilibre sanitaire

Publié le 17/05/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
L'outil Panse-bête qui vise l'équilibre sanitaire d'un troupeau a été présenté à la ferme expérimentale de Thorigné d'Anjou (49) (ici bovins de la ferme). ©MD Guihard/Pixel6TM

L’Itab a conçu avec divers partenaires un outil avec pour objectif de maintenir un état de santé global du troupeau ruminants en utilisant au minimum les intrants médicamentaux. Ce qu’on appelle chez les bio : l’équilibre sanitaire.

Éleveurs et conseillers devaient bientôt avoir accès à Panse-bêtes.fr.  Cet outil a été conçu pour viser l’équilibre sanitaire d’un troupeau, en gérer l’approche globale et rechercher les causes d’un déséquilibre (bâtiment, abreuvement, alimentation, santé, prairie, génétique, climat et saison…).

Financé par le Casdar (Compte d'affectation spécial « Développement agricole et rural ») dans le cadre du projet Otoveil, Panse-bêtes.fr se matérialise sous forme de grilles qui permettent, en fonction de certains indicateurs, de passer en revue les principales maladies des ruminants. Les données sont issues de la bibliographie, d’enquêtes, de nombreuses observations notamment de la ferme de Thorigné d’Anjou (49) où cet outil a été présenté lors des 20 ans de cette exploitation en bio depuis 1998.

Dans l’application panse-bêtes.fr, spécifie Catherine Experton de l’Itab, l’utilisateur renseigne des observations sur l’état de son troupeau c’est-à-dire l’état corporel des animaux, du poil et des bouses, de la propreté aussi. Et d’autres part, il inscrit aussi les données sur la mortalité, les résultats de production, les comptages cellulaires, le nombre d’individus malades… 
Catherine Experton a participé à la réalisation de l'outil Panse-bête.fr qui vise à l'équilibre sanitaire du troupeau.

Des alertes pour prévoir un plan d’action

Huit chapitres sont alors accessibles (regard global sur le troupeau, reproduction, mortalité des veaux…).  La première étape consiste à identifier les indicateurs critiques reliés à ces chapitres et d’ensuite en définir les causes. Lorsqu’un certain seuil est dépassé, le logiciel affiche une alerte. Les causes apparaissent alors à l’écran. Par exemple, si 20 % des vaches sont blessées, l’alerte est donnée (seuil à 15 %).

Trois causes majeures apparaissent  : alimentation, logement et conduite. Et dans chacune de ces rubriques, d’autres éléments sont avancés. Ainsi dans la rubrique alimentation, les blessures seraient-elles dûes à l’équilibre énergie/azote, l’accès inéquitable à l’auge ou encore le mode de distribution de la ration. Une fois identifiée l’origine du déséquilibre (par exemple, l’accès équitable à l’auge par manque de cornadis), la troisième étape consistera à créer un plan d’action pour y remédier avec son conseiller ou son vétérinaire.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.