La référence technique au service des éleveurs

Laboratoire Biodevas

Pietix, nouvelle solution de prévention de la maladie de Mortellaro

Piétix, aliment complémentaire naturel proposé par le laboratoire Biodevas, agit sur la dermatite digitée en stimulant le système immunitaire. Sa distribution est recommandée dès que 15% des vaches laitières présentent des lésions dues à la maladie.

Le laboratoire Biodevas lance Pietix, aliment complémentaire 100% naturel, qui stimule le système immunitaure pour réduire l'impact de la maladie de Mortellaro chez les vaches infectées.

La maladie de Mortellaro, ou dermatite digitée, provoque des lésions cutanées circonscrites et superficielles de l'espace digité des pieds des bovins, dues à une bactérie anaérobie, un tréponème. La maladie est complexe, de multiples facteurs sont impliqués : alimentation, qualité du logement, conduite sanitaire, satitut immunitaire de la vache, déterminisme génétique qui influence la sensibilité de la vache aux affections du pieds.

La maîtrise des boiteries passe par l'hygiène des bâtiments, le choix des sols et le parage individuel et collectif. Plus la détection est précoce, plus les chances de guérison sont grandes. Or, il s'avère que les éleveurs n'inspectent pas régulièrement les pieds de leurs vaches et génisses. Il est recommandé aux éleveuys de repérer tous les jours les vaches qui présentent des signes de boiterie. L'objectif est d'identifier les vaches qui boitent légèrement : la boiterie est certainement en début d'évolution.

Et si malgré toutes les mesures d'hygiène, de parage et d'alimentation mises en place, la situation ne s'améliore pas, le laboratoire Biodevas propose Piétix, un aliment complémentaire 100 % naturel.
 

 

Stimuler le système immunitaire

Piétix est composé d'extraits de plantes aromatiques (astéracées, verbénacées, pédaliacées...) pour la gestion de la dermatite digitée ou de mortellaro par la gestion du stress abiotique. Il agit en stimulant le système immunitaire. Piétix contribue au maintien de l'intégrité cutanée et limite la pénétration de bactéries dans le derme, dont les tréponèmes, responsables de la dermatite digitée.

Pietix s'utilise à la dose de 10 g ou 10 ml par jour et par vache pendant toute la lactation. Sa distribution est recommandée dès que 15% des vaches laitières présentent des lésions dues à la dermatite digitée. Il peut être incorporé dans l'aliment, le correcteur azoté ou un premix. Il est également disponible en version prête à l'emploi pour les éleveurs.

Le coût du traitement est inférieur à 40 euros/vache laitière/an, "un investissement rapidement amorti compte tenu des pertes liées à la maladie de Mortellaro, conséquence de la moindre production de lait", souligne le laboratoire dans un communiqué.

À lire aussi :
Il faut soulever les pieds des vaches
Un site internet pour mieux gérer les boiteries
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.