La référence technique au service des éleveurs

Partenariat avec l’ULM et Seenorest Optival

Prospérité Fermière élargit la collecte de colostrum à l’Est de la France

Prospérité Fermière fournit les seaux dans lesquels le lait est conditionné pour garantir la traçabilité : un seau par vache et par traite. ©A.Lecerf/Cniel

La coopérative Prospérité Fermière Ingredia élargit son périmètre de collecte du colostrum à l’Est de la France grâce à un partenariat avec l’Union Laitière de la Meuse (ULM) et Seenorest – Optival.

« Après la Normandie, nous inaugurons un nouveau périmètre de collecte de colostrum à tous les élevages de bovins laitiers des Vosges, de la Meuse et de la Meurthe et Moselle afin de couvrir notre zone de collecte de l’Atlantique à l’Est de la France. Nous prenons aujourd’hui une nouvelle dimension grâce à ce partenariat avec Union Laitière de la Meuse et la coopérative Seenorest Optival », annonce Serge Capron, président de la coopérative laitière Prospérité Fermière.

Cette dernière collecte depuis plus de 15 ans l’excédent de colostrum de ses adhérents dans les Hauts-de-France, puis, depuis 2019, en Normandie. 300 000 litres ont ainsi été collectés en 2020 chez plus de 1300 éleveurs-producteurs de colostrum. Prospérité Fermière vise une collecte de 400 000 litres environ à fin 2021 grâce à ce nouveau territoire élargi.

Un complément de revenu non négligeable

Les deux coopératives partenaires informent et forment leurs adhérents sur ce nouveau débouché. Elles vont aussi apporter un conseil aux éleveurs sur l’amélioration de la qualité du colostrum. Ce sont bien le volume et la qualité qui garantissent le meilleur prix à l’éleveur. Ce prix varie selon la qualité du colostrum : de 0,8 €/l, il passe à 4 €/l maximum. Le meilleur colostrum récolté rapporte entre 15 à 19 € complémentaires par vache et par an, sachant qu’une vache produit 7,5 litres de colostrum par vêlage en moyenne sur les deux premières traites. C’est donc un complément de revenu non négligeable pour les éleveurs laitiers.

Transformation en ingrédients laitiers riches en bioactifs

La collecte débutera le 15 novembre 2020. La logistique a été déterminée par Prospérité Fermière qui fournit les seaux dans lesquels le lait est conditionné pour garantir la traçabilité : un seau par vache et par traite. Puis un centre de collecte est organisé à Verdun, sur le site de l’ULM, où deux camionnettes d’Optival déposent les seaux de colostrum congelé récupérés dans les exploitations. Ils seront livrés à l’usine Ingredia à Saint Pol sur Ternoise pour le stockage puis la transformation.

C’est une fois par semaine tous les deux mois que la fabrication a lieu. Le colostrum est transformé dans l’usine d’Ingredia en ingrédients laitiers riches en bioactifs. Ils sont incorporés dans des compléments alimentaires comme les laits infantiles, des aliments fonctionnels comme compléments sportifs, des cosmétiques et en alimentation animale pour les animaux de compagnie comme d’élevage.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site