La référence technique au service des éleveurs

Confrontation européenne au Sommet de l'élevage

Simmental : une race mixte en plein essor

Ces dernières années, la simmental connaît un fort développement dans l'Ouest de la France. En 2017, les régions de l'Ouest comptabilisait 5 800 femelles simmental contre moins de 1c000 il y a dix ans.

40 millions de têtes : c'est le nombre de vaches simmental que l'on dénombre aujourd'hui à travers le monde, ce qui en fait une des premières races mondiales en effectif. En Europe c'est de loin la première race. Elle est particulièrement bien représentée en Allemagne, Autriche et Suisse.

En France, le cheptel reste modeste (40 000 femelles recensées), mais il ne cesse de croître : il a augmenté de 25 % en dix ans. Si l'essentiel de la population est concentrée dans l'Est du pays, ancien berceau de la simmental, la race est désormais dispersée sur l'ensemble du territoire national. Elle est très présente dans les zones herbagères du Massif central et est en fort développement sur l'Ouest de la France.

La race séduit par sa mixité

La simmental est exploitée aussi bien pour se production laitière que pour ses qualités bouchères. Elle produit en moyenne 6 200 kg de lait par lactation, un lait riche en protéines et bien équilibré en taux (TB/TP<1,2) et donc très prisé des filières fromagères.

La race séduit aussi pour ses performances bouchères : elle assure un produit viande élevé avec des vaches de réforme lourdes et très bien conformées et des veaux vendus en moyenne plus chers que les races laitères traditionnelles.

La simmental est une race rustique avec de bonnes performances sur tous les postes : fertilité, longévité, résistance aux mammites... C'est une race qui s'adapte à tous les milieux.

L'Euro-Simmental de retour au Sommet de l'élevage

Après le succès de 2016, les organisateurs ont souhaité renouveler le concours Euro-Simmental. L'Allemagne, l'Autriche et la Suisse ont répondu à l'appel : les trois pays seront présents avec chacun quatre vaches en concours. Ce sont donc 12 vaches étrangères et 36 vaches françaises qui fouleront le ring lait le jeudi 4 octobre à partir de 8h30. Vaches françaises et étrangères seront mélangées dans les différentes sections.

Un challenge européen avec trois vaches de chaque pays clôturera le concours : il désignera le meilleur lot européen. Une vente aux enchères sera, par ailleurs, organisée à l'issue de la confrontation : toutes les vaches étrangères seront proposées à la vente, donnant l'occasion aux éleveurs d'acquérir le meilleur de la génétique européenne.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.