La référence technique au service des éleveurs

Herd-Book Limousin

Un nombre d’adhérents en légère baisse

39 nouvelles adhésions pour le Herd-Book limousin sur la campagne 2017-2018.
Le Herd-Book limousin a dressé son bilan de la campagne 2017-2018, à l'occasion de son assemblée générale qui s’est tenu le 15 novembre sur le pôle de Lanaud.

Le nombre d’adhérents au Herd-Book Limousin continue de décroître (- 0,7 %), mais de façon moins importante que sur la campagne précédente. Sur la campagne 2017-2018, le nombre d’adhérents s’élève à 1 482, soit 10 de moins que sur la dernière campagne. 

Au total, le Herd-Book compte 39 nouvelles adhésions pour 49 démissions dues aux cessations d’activité ou d’élevage, à l’arrêt du contrôle des performances, au regroupement de cheptels, en partie. 

Les causes économiques évoquées doivent nous amener à proposer à ces élevages, un service qui ne soit pas nécessairement orienté uniquement vers la certification qui n’apparait pas pour eux comme une priorité. 

Côté classement, à l’échelle des sections, le Midi-Pyrénées demeure sur la 1re marche du podium avec 234 adhérents devant la Corrèze avec 178 adhérents et la Haute-Vienne. La Bretagne, la Bourgogne et le Rhône-Alpes, quant à eux, comptabilisent la plus forte progression avec un nombre d’adhérents en hausse de 3 %. 

Une baisse du nombre de vaches cotisantes

La légère baisse du nombre d’adhérents entraine naturellement une baisse de 2,2 % du nombre de vaches cotisantes qui porte le nombre de bêtes à 71 613 en fin de campagne.
 
Cette faible baisse s’explique également par le départ de troupeaux aux effectifs importants. Par ailleurs, l’augmentation de la taille des troupeaux ne compense plus la perte de troupeaux adhérents. 

En termes de vaches cotisantes, la Corrèze occupe la première place avec 12 392 vaches, devant le Midi-Pyrénées (10 556) et la Haute-Vienne (9 553). À noter que l’Outre-Mer possède 63 % de mères cotisantes. 

Concernant les femelles certifiées HBL, leur nombre continue d’augmenter pour atteindre 19 567 vaches soit une hausse de 4,4 % par rapport à la campagne précédente. La certification des mâles renoue elle aussi avec une courbe ascendante avec une hausse de 3,9 % pour atteindre 5 351 mâles. 

Presque 600 veaux rentrés à la station de Lanaud

Sur la campagne 2017-2018, 594 veaux sont entrés à la station nationale de qualification de Lanaud. 36 % de ces veaux proviennent de la région Limousin, les 64 % restant sont des veaux hors région et un veau arrive du Luxembourg. Au total, 246 veaux sont ressortis qualifiés "Espoir" et 238 "RJ ". 

Sur la campagne, 84 % des veaux Espoirs se sont vendus le jour de leur mise en vente à 3 155 € en moyenne et 99 % à une moyenne de 5 422 € chez les RJ.
 
Ces chiffres en nettes hausse à la fois, pour les taux de ventes et pour les moyennes de prix, font de la campagne 2017-2018 celle de nombreux records. Des records confirmés par la deuxième vente des "Génisses de Lanaud" avec 100 % de taux de vente et un prix moyen en hausse de quasiment 900 € pour atteindre les 3 974 €. 

Les espagnols, principaux importateurs

Les pédigrées édités sur la campagne sont également en hausse de 16 % par rapport à la campagne précédente et sont au nombre de 2 373. Les principaux importateurs de cette "génétique à haute valeur ajoutée" sont les espagnols avec 724 femelles et 127 mâles suivit par les italiens (231 et 61), les hongrois (274 et 6), les lituaniens (144 et 25), les polonais (67 et 43), les roumains (102 et 6) et les suisses (83 et 14). D’autres pays comme la Belgique, la Bulgarie, le Portugal, la Grande-Bretagne, le Luxembourg et l’Allemagne viennent compléter la liste. 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.