La référence technique au service des éleveurs

Dalles de bien-être W5 de Cobefa

Un sol de stabulation à faible émission d’ammoniac

La surface des dalles de bien-être W5 est parcourue de petits canaux qui permettent d’évacuer les jus vers le milieu du couloir où une gouttière incorporée permet d’écouler les urines en bout de bâtiment. Photo : H.Grare/Pixel Image

Éleveur à Hochfelden (67), Luc Winkel construit un nouveau bâtiment pour ses vaches laitières. Pour ses sols, il a opté pour les dalles bien-être W5 de Cobefa. Il s’agit du premier élevage français à miser sur ce sol innovant, né aux Pays-Bas.

Lorsque Luc Winkel a décidé de construire sa nouvelle stabulation, la question du choix du type de sol est rapidement venue sur la table. 

J’accorde une grande importance au confort des animaux. Je cherchais un sol qui permettent aux vaches de se déplacer avec plaisir sans appréhension, d’autant plus que j’ai fait le choix du robot de traite.

Après plusieurs visites en Belgique et aux Pays-Bas avec Martin Fonck d’Agribat Concept, avec qui il a travaillé à la conception du bâtiment, Luc Winckel s’est laissé séduire par un nouveau concept de sol pour les aires raclées : les dalles de bien-être W5. Ces dalles, imaginées aux Pays-Bas, sont commercialisées par la société Cobefa, située en Belgique et spécialisée depuis plus de 40 ans dans le béton préfabriqué, en Belgique et en France. Martin Fonck est le représentant exclusif de Cobefa sur la région.

Bâtiment en construction
Le bâtiment de Luc Winckel en construction. Pour les allées, l'éleveur a opté pour les dalles de bien-être W5 de Cobefa. Photo : DR


 

Une alternative aux caillebotis

Les dalles de bien-être W5 sont des dalles profilées en pente (1,2%). La surface de la dalle est parcourue de petits canaux qui permettent d’évacuer les jus vers le milieu du couloir où une gouttière incorporée permet d’écouler les urines en bout de bâtiment.
Martin Fonck précise :

Le principe même de ces dalles permet de séparer la phase solide de la phase liquide dans les deux heures, ce qui permet de réduire les émissions d’ammoniac.

Aux Pays-Bas, une réglementation sur les émissions d’ammoniac est en place. Deux solutions s’offrent aux éleveurs pour limiter les émissions : soit mettre en place un système avec fosse, soit séparer les phases solides et liquides des effluents dans les 2h, ce que permettent les dalles bien-être W5.
M. Herpolaert, gérant de Cobefa, présente :

Les dalles sont fabriquées avec un béton autocompactant, ce qui limite les bulles d’air. Le béton est bien lisse, bien étanche, ce qui fait que le lisier ne colle pas et ne nécessite pas de pulvérisation d’eau pour le raclage. La planéité des dalles permet un raclage de très bonne qualité. La structure en petits pavés lisses réduit fortement la glissance du sol. Et les animaux ont toujours les pieds au sec.

 


Les dalles de bien-être W5 en place dans un élevage belge. Photo : DR

Martin Fonck souligne :

Les dalles W5 sont une alternative pour les éleveurs qui ne souhaitent pas faire de caillebotis.

À lire aussi :
Le bien-être animal au cœur de ce labo vivant
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.