La référence technique au service des éleveurs

Herd-Book Limousin

Une campagne 2018-2019 en demi-teinte

Le nombre d’adhérents au Herd-Book Limousin continue de baisser (3 % en un an). CP : S.Favre/Média et Agriculture

Le 14 novembre, au pôle de Lanaud, s’est tenue l’assemblée générale du Herd-Book Limousin. L’occasion pour la structure de dresser le bilan de la campagne 2018-2019.

Comme sur la campagne précédente, le nombre d’adhérents au Herd-Book Limousin continue de baisser (3 % en un an). Le nombre d’adhérents est de 1 437 personnes, soit 45 de moins que sur la campagne précédente. 
Au total, le Herd-Book enregistre 52 nouvelles adhésions pour 97 démissions, majoritairement dues à des cessations d’activité, des arrêts du contrôle de performances ou encore des regroupements de cheptels. 

« Ces différentes causes, notamment économiques, nous ont amenés à réadapter notre offre de services. Nous avons mis en place, depuis le 1er juillet, une nouvelle proposition basée sur des packs en fonction des différentes prestations attendues par nos adhérents, explique Jean-Marc Alibert, président du Herd-Book. Plus de 90 % d’entre eux ont choisi d’être accompagnés au-delà de la certification de leurs animaux. Un service délégué au Herd-Book Limousin par France Limousin Sélection. »

À l’échelle des sections, le Midi-Pyrénées conserve la première marche du podium avec 224 adhérents, devant la Corrèze qui en comporte 175, et la Haute-Vienne qui en a 139. Cette année, la section Nord Picardie observe la plus forte progression avec un nombre d’adhérents en hausse de 9 %. 

Le nombre de vaches cotisantes en baisse

Qui dit nombre d’adhérents en baisse dit vaches cotisantes en baisse également. En effet, le nombre de vaches cotisantes s’établit à 70 606, soit une baisse de 1,4 % par rapport à la campagne précédente. 

« Cette baisse s’explique par le départ de troupeaux aux effectifs importants. Par ailleurs, l’augmentation de la taille des troupeaux ne compense plus la perte de troupeaux adhérents. »

Côté classement, la section Corrèze occupe toujours la première place en nombre de vaches cotisantes (12 134), devant le Midi-Pyrénées (10 285) et la Haute-Vienne (9 418).
Concernant les femelles certifiées HBL, leur nombre continue d’augmenter (2,4 %, soit 20 042 vaches). La certification des mâles diminue, avec une courbe qui s’infléchit très légèrement (1,2 %, soit 5 289 animaux). 

Plus de 50 % des veaux de la station sont hors région

Sur la campagne 2018-2019, 589 veaux sont entrés à la station de qualification de Lanaud. 203 animaux (soit 34 %) proviennent de la région Limousin, et 386 (soit 66 %) hors de la région Limousin. À noter qu’un veau provient du Luxembourg. Au total, 229 veaux se sont qualifiés Espoir et 218 RJ.
Sur cette campagne, 76 % des veaux Espoir se sont vendus le jour de leur mise en vente à 3 155 € en moyenne, et 98 % à 4 853 € de moyenne chez les RJ. 

« Ce sont des chiffres en baisse qui ne font que refléter la conjoncture actuelle. Cependant, la troisième édition de la vente des génisses de Lanaud affiche cette année encore 100 % de taux de vente et un prix moyen en baisse à 2 950 €. »

La limousine s’exporte !

Les pedigrees sont, eux aussi, à la peine puisqu’on observe une légère diminution par rapport aux campagnes précédentes (47)  par rapport à l’année dernière.
Les principaux importateurs restent les Espagnols (avec 649 femelles et 116 mâles), puis les Italiens (474 et 81), les Serbes (279 et 3), les Hongrois (117 et 16) et les Portugais (79 et 15). La Belgique, la Lituanie, la Pologne et le Luxembourg viennent fermer la marche. 
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.