La référence technique au service des éleveurs

Concours national montbéliarde

Une jeune Auvergnate remporte le national montbéliarde 2013

Géorgie, grande championne du concours national 2013 de la race montbéliarde. Photo: M.Ballan/Pixel image

Géorgie était presque la plus jeune vache du 17e concours national de la race montbéliarde qui s’est tenu jeudi 3 octobre 2013 au Sommet de l’élevage à Cournon. Venant de Haute-Loire, elle jouait aussi presque à domicile.
Née le 22 avril 2011 et ayant vêlé le 13 juin 2013, elle a concouru dans la toute première section de vaches en première lactation. En fin de journée, c’est elle qui a été désignée grande championne.
 
Dès son premier passage sur le ring, le juge Bruno Lambert l’a remarquée et l’a classée première et meilleure mamelle de sa section :

Quelle puissance elle dégage, quelle fierté. Elle se déplace sur de superbes membres. Elle a beaucoup de longueur dans son tronc, beaucoup de largeur dans son avant-main. Et que dire de son système mammaire!

Au fil de la journée, Géorgie a pu remonter sur le podium à chaque nouveau passage : prix de précocité, meilleure mamelle espoir, championne espoir. Lors de la désignation de la grande championne, le juge a choisi de placer tous ses « espoirs » dans la race montbéliarde et lui a décerné le grand titre. Il a donné le titre de réserve à Beauté (Micmac x Gardian), vache de près de huit ans en cours de cinquième lactation appartenant au Gaec Gutknecht en Haute-Saône, qui se place donc devant Edesse (Ralban x Rizoto), jeune vache en deuxième lactation appartenant au Gaec élevage Cussac Fouillet du Cantal. (Voir le palmarès des sections ici : Palmarès)

Les trois championnes du national 2013. Photo : M.Ballan / Pixel image
Beauté, championne adulte - Edesse, championne jeune - Géorgie, championne espoir et grande championne. Photo: M.Ballan / Pixel image

Géorgie appartient au Gaec du Pivert, une structure à deux associés : Alain Rolly et son frère Jean-Claude, père du jeune Benoît qui a su brillamment conduire Géorgie sur le ring.
Pour l’heure, Benoît est en Bac pro. Passionné de concours, et passionné par l’élevage de montbéliardes, il envisage de rejoindre l’exploitation familiale après un BTS.

L’exploitation d'Alain et Jean-Claude Rolly se situe en Haute-Loire, sur la commune de Saint-Pal-de-Chalencon. À 900 mètres d’altitude, le Gaec exploite une SAU de 92 ha et conduit un troupeau de 60 vaches montbéliardes avec un Isu moyen de 123 en 2013. Elles produisent près de 8 600 litres par an et débutent leur carrière relativement tôt. En effet, Géorgie n’est pas une exception sur la ferme en termes de précocité, l’âge moyen au premier vêlage sur l’ensemble du troupeau est de 26 mois.

Géorgie est une fille d’Urocher sur Nikos, issue d’une vieille souche de l’exploitation comme le décrit Benoît Rolly :

Géorgie provient de la première lignée de l’exploitation qui est sortie sur les concours. C’était dans les années 1985. Depuis, cette souche n’est plus sortie, jusqu’à aujourd’hui !
Le Gaec essaie toujours, dans la mesure du possible, de garder au minimum une vache par lignée afin de ne pas perdre les anciennes souches. Cette conduite a donc porté ses fruits puisque nous avons réussi à sortir Géorgie. Sa mère n’allait pas en concours mais était une bonne vache de troupeau.

Depuis 1985, le Gaec a tout de même pu s’illustrer sur les concours avec d’autres vaches ou génisses que celles de la souche de Géorgie. Sans citer les podiums déjà obtenus à Cournon, on peut retenir par exemple le prix de championne junior du Show Open génisses de Saint-Etienne obtenu avec Finlande (Disco x Megastar) en 2011. En 2012, toujours à Saint-Étienne, c’est cette fois-ci Guadeloupe (Ulemo x Oriel) qui a remporté le prix de championne junior avant de terminer grande championne.
Plus tôt, en 2010, le Gaec a présenté deux vaches au SIA à Paris : Bambina (Micmac x Lautechaux) s’est classée deuxième de section, et Virgule (Nikos x Lautechaux) s’est classée troisième. Cette année, c’est Florentina (Urbaniste x Micmac) qui a concouru à Paris et qui a obtenu une quatrième place. En 2010, la famille Rolly avait aussi remporté deux premiers prix de section au Montbéliard Prestige avec Bambina et Cigogne (Micmac x Lautechaux).
 
Gageons que la descendance de Géorgie saura prendre sa suite sans attendre ! Benoît Rolly nous apprend qu'elle a déjà eu une première fille :

Géorgie a vêlé en juin dernier et nous a donné une fille de Faya. Elle a été inséminée le 7 août avec le taureau Ginastera.

Géorgie en vidéo
Retrouvez Géorgie lors des championnats : Les championnes du concours national de la race montbéliarde en vidéo

À voir aussi
Au coeur du concours avec Guillaume et Aulogie

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.