La référence technique au service des éleveurs

Laurent Dupuy, juge du concours prim’holstein au SIA

« Une vraie reconnaissance et un honneur »

Publié le 07/02/2019 par Hélène Flamant
Légende : Lorsqu’il juge un concours, Laurent Dupuy accorde de l’importance à la qualité du pis, des attaches, à l’élégance et au caractère laitier.

Éleveur dans le Cantal, Laurent Dupuy s’intéresse depuis longtemps à la génétique. De fil en aiguille, il est devenu juge de concours. Le 25 février prochain, Laurent Dupuy officiera au centre du ring pour le concours prim’holstein du Salon international de l’agriculture.

Laurent Dupuy est associé en Gaec avec ses parents à Marmanhac (Cantal). Ils élèvent une cinquantaine de vaches laitières prim’holstein sur 80 ha à 700 m d’altitude. Laurent s’est passionné très jeune pour la génétique.

La génétique ce n’est pas ce qui me fait vivre mais avoir de belles vaches me motive à me lever tous les matins pour traire.

Laurent sélectionne ses animaux sur la morphologie. Il est particulièrement attentif au caractère laitier, à la puissance, à la qualité des systèmes mammaires ainsi qu'à la qualité des pieds et des membres.

Plusieurs championnes

Laurent a participé à son premier concours départemental en 1999 et son premier concours national en 2003. L’élevage compte plusieurs championnes dans ses rangs : Rosette (Ex 93), grande championne du Sommet de l’élevage de Cournon en 2006, Fiesta (Aftershock x Charles, TB 87), réserve championne senior du Show open génisses de Saint-Étienne en 2011 et Laudu Elora, championne junior de Swiss Expo en 2011.

Le 25 février prochain, Laurent va vivre différent le concours Prim’Holstein au Salon de l’agriculture. C’est en tant que juge qu’il sera présent sur le ring.

C’est une vraie reconnaissance et un honneur de juger à Paris. Le concours Prim’Holstein au SIA est prestigieux, confie l’éleveur.

Laurent applique la même ligne de conduite que sur son exploitation. Lorsqu’il juge un concours, il accorde de l’importance à la qualité du pis, des attaches, à l’élégance et au caractère laitier.

On juge des détails techniques mais la sensibilité entre aussi en ligne de compte. Il y a toujours la vache qui te tape dans l’œil quand elle arrive sur le ring. Il faut bien justifier ses choix. Je prends le temps de dire un mot à chacun : que tu sois premier ou dernier, tu as le droit de savoir pourquoi tu es classé ainsi.

Retrouvez le portrait complet de Laurent Dupuy dans le numéro de février de Cultivar Élevage.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.