La référence technique au service des éleveurs

cultures

Maïs fourrage 2021

Choix variétal : les critères à prendre en compte

Publié le 01/12/2020 par Hélène Flamant dans
rsooll/AdobeStock

C'est le moment de choisir ses variétés de maïs fourrage. Voici les recommandations d'Arvalis-Institut du végétal pour composer votre bouquet variétal pour 2021.

Premier critère à prendre en compte : la précocité.

Fourragères

Quelles variétés pour les nouvelles conditions climatiques ?

Afin d’accroître leur efficience dans ce nouveau contexte climatiques, les variétés pourraient être notées en mélanges afin d’améliorer les préconisations pour ces derniers. ©Pixel6TM

Avant d’imaginer les variétés fourragères disponibles demain, faut-il encore identifier les caractéristiques attendues dans ce nouveau contexte climatique.

Prairies permanentes

La fertilisation, un levier vers une plus grande autonomie fourragère

Un peu plus de 40 % des prairies permanentes n'ont pas reçu de fertilisation en 2017. ©H.Flamant/Terroir Est.

Ingénieur Arvalis-Institut du végétal, Gregory Véricel a rappelé, à l'occasion des Journées de printemps de l'AFPF qui se sont tenues début novembre en visioconférence, l'importance d'adapter la fertilisation pour assurer la production annuelle des

Jérôme Laval, Gaec le Mas d’Illins (Isère)

« Le sorgho permet de maintenir le pâturage en cas de déficit hydrique »

"En 2019, les silos sont restés fermés de début avril à mi septembre. Le sorgho couvre un mois de fourrage sur l'année", indique Jérome Laval, éleveur dans l'Isère. ©Bits and Splits/Adobe Stock

Producteur laitier en Isère, Jérôme Laval a introduit le sorgho fourrager multicoupe dans son système depuis plusieurs années. Valorisé en pâturage, le sorgho lui permet de nourrir ses animaux à une période où l’herbe ne pousse plus.

Prairies permanentes

La production d'herbe pénalisée en 2020

Au 20 octobre 2020, toutes les régions, hormis Paca, accusent un retard de pousse de l'herbe. ©fotoduets/AdobeStock

"La production cumulée des prairies permanentes a subi une nouvelle dégradation en octobre 2020.

Changement climatique

Des dérobées fourragères estivales à l’essai

Publié le 22/10/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Des dérobées fourragères estivales à l’essai. ©W.Deschamps/Pixel6TM

L’été, les sécheresses semblent de plus en plus récurrentes et affectent la production de fourrage ainsi que la possibilité pour les animaux de pâturer sans recours à un affouragement au pré. Faut-il se tourner vers de nouvelles espèces issues de climats chauds et secs ? C’est ce que teste la ferme expérimentale des Bordes dans l’Indre. 

Prairies multi-espèces

Vers des mélanges plus stables dans le temps et plus riches en protéines

Les malanges multi-espèces vont évoluer pour être plus stables dans le temps et plus riches en protéines grâce à l'indroduction de variétés aux caractéristiques différentes en temes de pic de production. ©Hélène Grare

Les travaux réalisés par l’Inrae en collaboration avec Jouffray-Drillaud montrent que dans un mélange, plus le nombre d’espèces et de variétés est important, plus il sera résilient en condition climatique difficile.

GIEE Magellan

Des économies de fourrages grâce au pâturage des couverts

Publié le 16/10/2020 par Marie Dominique GUIHARD dans
 Cette parcelle de lotier implantée avec le colza l'an dernier est prête pour semis du blé bien que 80 mm soient tombés deux jours avant. ©DR

À l’occasion  d’un webinaire sur les couverts en action organisé par le GIEE Magellan, l’association Agroforesterie et Agr’eau, deux polyculteurs-éleveurs, Guillaume Larue et Romain Maillault, ont témoigné de leurs expériences. En misant sur l’agronomie, ils obtiennent un meilleur

Production fourragère 2020

Un bilan fourrager contrasté selon les régions

Publié le 01/10/2020 par Marie Dominique GUIHARD dans
Certaines régions comme le Nord-Est, la Bourgogne, le Sud-Est et le nord du Centre-Val de Loire ont beaucoup souffert de la sécheresse. (Ici stockage de fourrages dans une exploitation de Maine-et-Loire). CP : DR

L’année atypique, chaude et sèche, a compliqué la production de fourrages. Les régions ayant été diversement impactées, la gestion à l’automne reste difficile dans certains secteurs.
 

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site