La référence technique au service des éleveurs

cultures

Semences de France

Syntilla, nouveau RGI non aternatif diploïde

"De par sa ploïdie, Syntilla est plus riche en matière sèche. Elle offre un taux d'ingestion élevé et donc une sécurisation de la production animale" assure Semences de France. Photo : Semences de France.

Semences de France lance un nouveau ray-grass d’Italie non alternatif diploïde : Syntilla.

Valorisation de l’herbe

Pâture et fauche en bandoulière

Pour qu’un pâturage tournant soit équilibré, il faut compter 50 % de la surface au pâturage dès le printemps, 20 % de fauche précoce et 30 % de fauche tardive. Photo : L.Theeten/Pixel image

La valorisation de l’herbe au pâturage est le principal levier pour atteindre l'autonomie alimentaire présenté par Didier Deleau, ingénieur régional fourrages à la station expérimentale Arvalis-Institut du végétal de Saint-Hilaire-en-Woëvre.

Valorisation de l’herbe

Toujours pâturer de l’herbe jeune

« Le coup de talon » permet de déterminer l’entrée des animaux dans une pâture. Photo: H. Grare / Pixel Image

« L’herbe pâturée, une ressource sous-estimée » était le thème d’une journée technique organisée par le GDSB des Ardennes, Ardennes conseil élevage et la chambre d’agriculture des Ardennes le 31 janvier dernier.

Fertilisation des prairies

Les engrais minéraux à la pincette

S’il y a épandage d’engrais de ferme, l’apport de phosphore et de potassium minéral est loin d’être indispensable. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

À l’occasion d’une journée « L’herbe pâturée, une ressource sous-estimée » organisée par le GDSB des Ardennes, Ardennes conseil élevage et la chambre d’agriculture des Ardennes, Didier Deleau, ingénieur régional fourrages à la station expérimentale Arvalis-Institut du végétal de Saint-Hilaire en Woëvre, a tenu à rétablir quelques vérités…

Projet Reine Mathilde

Avec la vesce, des associations plus équilibrées

Les associations à base de vesce présentent les meilleurs compromis rendement-protéines. Photo: H.Grare/Pixel image

En 2016, les chambres d’agriculture de Normandie ont suivi une trentaine d’associations céréales-protéagineux en agriculture biologique, dans le Calvados. Selon les résultats de ces essais, les associations à base de vesce présentent les meilleurs compromis rendement-protéines.

Maïs ensilage

+200 euros/ha avec la génétique m3

Publié le 19/01/2017 par Hélène Grare-Flamant dans
Les hybrides m3 possèdent un earflex (capacité de la plante à modifier sa programmation de l’épi) variable en fonction de la densité de semis. Photo : Pioneer.

Pioneer a lancé, fin 2016, de nouveaux maïs hybrides m3, fruits d'une réflexion innovante initiée il y a sept ans et qui a abouti à la conception d'hybrides présentant "un meilleur rendement au champ, une meilleure efficacité alimentaire pour la vache et garant d'une meilleure performance économique pour l'éleveur".

Concours prairies

Plus de rendement avec une association RGA/TB

Publié le 12/10/2016 par Alice Cotens dans

Le Gaec Les Hermones, dirigé par Jacques Caddoux et Florian Cavargna, tous deux éleveurs bovins laitiers en Haute-Savoie, a pour objectif de conforter son autonomie fourragère notamment en pâturage : ils souhaitent sécuriser le rendement de leurs prairies, dont certaines sont fortement dégradées.

Concours Prairies

Régénérer une prairie grâce au sursemis

Chaque année, à l'occasion du Concours prairies organisé par le Gnis, des centaines d'étudiants réfléchissent à l'amélioration des systèmes fourragers à partir de cas concrets d'exploitations agricoles. Photo : DR

Le Gaec Uhalte-Borda élève un troupeau de brebis laitières de race manex têtes noires à Laguinge-Restoue, un petit village souletin des Pyrénées-Atlantiques (64). Dans le cadre du Concours prairies organisé chaque année par le Gnis, Marion Mercadal et Maider Zamponi, deux étudiantes en BTS au Legta Hector Serres dans les Landes, ont réfléchi à une solution pour améliorer les rendements…

GNIS

Sursemis de prairies: c'est maintenant

Publié le 05/09/2016 par Alice Cotens dans
Le sursemis en fin d'été permet aussi de semer dans des parcelles habituellement moins portantes. Photo : DR

Le sursemis de prairie est une technique qui consiste à introduire de la semence fourragère dans la prairie sans détruire la flore initiale.

Sponsorisé par TMCE

Produire beaucoup, bon, sain et propre

Les 8 et 9 juin dernier, TMCE a organisé sa plateforme agronomique annuelle à la Ferme du Val dans la Somme.

Pages