La référence technique au service des éleveurs

cultures

Conduite des prairies

GrassMan, un outil digital collaboratif

Publié le 04/06/2018 par Marie Dominique GUIHARD
La présentation de l'outil GrassMan s'est effectué au Salon de l'herbe en présence des équipes de l' Institut de l'élevage, Mas Seeds, Jouffray Drillaud et le concepteur de l'outil.

L’Institut de l’Élevage, MAS Seeds et Jouffray-Drillaud se sont associés pour créer un outil multifonctions pour gérer la prairie du semis à la récolte.

Binage du maïs

Le passage adapté aux adventices dominantes

Selon que la flore adventice dominante est dicotylédones ou graminées, la stratégie de binage va évoluer d'assez tardif dans le premier cas à précoce dans le second.

Dans un communiqué de presse du 25 mai 2018, Arvalis-Institut du végétal décrit comment réussir le binage dans les programmes de désherbage du maïs grains et fourrage. L’institut technique rappelle dans un premier temps :

Maïs

Bien estimer les doses d'azote à apporter

L'ajustement de la dose d'engrais azotés à la parcelle passe par un calcul des besoins en azote du maïs et des fournitures totales en azote du sol.

Dans ses informations techniques de saison, Arvalis-Institut du végétal fait un rappel sur l’ajustement de la dose d’engrais azoté à apporter au maïs.

Désherbage du maïs fourrage

Le plus tôt est le mieux !

Publié le 07/05/2018 par Hélène Flamant dans
Désherbage trop tardif en maïs fourrage sur flore dicot : la concurrence est très visible (maïs plus court et carencé en azote) par rapport au témoin à droite.

Comme toutes les cultures d’été, le maïs fourrage est particulièrement sensible à la concurrence des adventices. Selon la nature et la densité de la flore, la nuisibilité mesurée peut aller jusqu’à 80 % du rendement. Voici les recommandations d'Arvalis-Institut du Végétal.

INRA Lusignan

Sécuriser son système fourrager en été

Le sorgho, culture d'été moins sensible au déficit en eau que le maïs, permet de constituer des stocks fourragers pour faire face à la sécheresse estivale.

Les expérimentations menées à l'Inra de Lusignan depuis une dizaine d'années montrent l'intérêt de diversifier les fourrages pour sécuriser le système fourrager des exploitations laitières, particulièrement en période estivale. Les résultats ont été présentés lors des Journées de printemps de l'AFPF, en mars dernier.

Fertilisation du maïs fourrage

Jusqu'à 80% des besoins couverts par les effluents

Plus de 80 % des parcelles de maïs fourrage reçoivent une fumure organique : un intérêt économique et environnemental appréciable.

Dans un contexte où la recherche de la compétitivité est au coeur des préoccupations des éleveurs, les effluents d’élevage s’avèrent précieux pour maîtriser les charges de fertilisation du maïs fourrage. Voici les recommandations d’Arvalis-Institut du

Recyclage des plastiques

La filière est en pleine turbulence

Publié le 19/01/2018 par Marie Dominique GUIHARD dans
La fiière de recyclage des plastique en France est en pleine turbulence.

Selon le Comité français des plastiques en agriculture (CPA), le recyclage des plastiques est à la peine. Plusieurs facteurs négatifs viennent se télescoper.

SPONSORISÉ PAR TMCE

Fertilisation, nutrition, rester performant

La dernière plateforme agronomique TMCE se déroulait début juin dans l’Allier...

Innov’actions en Pays de la Loire

Des arbres aux rations autonomes pour les bovins

La journée Cultures et fourrages bio à Couffé (44) a réuni 190 éleveurs et étudiants. Photo : M.-D. Guihard/Pixel image

L’une des journées dédiées aux innovations en élevage bovin a permis à 190 éleveurs de s’initier à l’agroforesterie et à la confection de mélanges de céréales et de protéagineux pour les rations alimentaires bio.

Maïs fourrage

Réussir le désherbage pour maîtriser le rendement

La concurrence des adventices s’exerce précocement sur la culture de maïs, dès le semis et jusqu’à ce que la végétation recouvre l’inter-rang, c’est-à-dire vers douze feuilles. Dans ces conditions, une lutte précoce est vivement recommandée, pour conserver tout le potentiel de la parcelle. Photo : H. Grare/Pixel image

Un désherbage maïs bien réalisé permet de limiter l’impact nuisible des mauvaises herbes et de conserver le potentiel de la culture en rendement et en qualité. Il limite de plus le risque de réenherbement de la parcelle et l’enrichissement du stock grainier d’adventices pour les cultures suivantes et les parcelles voisines

Pages