La référence technique au service des éleveurs

cultures

Prairies multi-espèces

Jouffray-Drillaud lance la gamme "M-Les Mélanges"

La nouvelle gamme « M-Les Mélanges » compte une dizaine de compositions spécifiques. Photo : coco-fotolia

Le semencier Jouffray-Drillaud lance une nouvelle gamme : M-Les Mélanges. Grâce à sa collaboration scientifique avec l’Inra et Arvalis, la société propose aux éleveurs l’implantation de prairies multi-espèces dont « les performances quantitatives et qualitatives sont reconnues ».

Concours prairies

Vers l’autonomie protéique avec la luzerne

Chaque année à l’occasion du Concours prairies, des centaines d’étudiants en BTS réfléchissent à l’amélioration des systèmes fourragers dans des cas concrets d’exploitations agricoles. Photo : Gnis.

Gérard Lagrange, naisseur-engraisseur de limousines à Saint Priest Ligoure (Haute-Vienne), recherche avant tout l’autonomie alimentaire et protéique de son exploitation. Dans le cadre du Concours prairies du Gnis en 2013-2014, deux étudiants ont réfléchi avec lui à la manière d'atteindre cet objectif.

Bassin allaitant charolais et limousin

Deux prairies "idéales" en pâture et fauche bio

Dans un essai qui a duré 4 ans (2009-2012), six prairies multi-espèces ont été testées en grandes parcelles de 160 m2 et pâturées par 21 vaches limousines et leurs veaux. Photo P. Pelletier Arvalis

Depuis 2000, avec sa conversion partielle à l'agriculture biologique, la Ferme expérimentale des Bordes dans l'Indre a conduit des essais afin d'évaluer les prairies multi-espèces pour une utilisation en fauche ou en pâturage.

Date N'Prairie

Positionner le 1er apport d'azote au plus juste

Les travaux conduits par l’ITCF dans les années 1980 ont montré que l'apport d'azote sur des prairies à base de graminées à une date correspondant à une somme de températures de 200°C (base 0°C) depuis le 1er janvier était le meilleur compromis. Photo : N.Tiers/Pixel Image

Pour aider les agriculteurs à piloter au mieux la fertilisation de leur prairie, Arvalis-Institut du Végétal a mis au point Date N'Prairie, un outil gratuit en accès libre sur ordinateur, tablette et smartphone, qui permet de positionner au plus juste la date du premier apport d'azote sur prairies à base de graminées.

Betterave fourragère

La betterave c'est bon, à croquer ou au couteau !

Les vaches peuvent consommer les betteraves entières, ou en morceaux grâce à des distributrices hacheuses. Photo : N. Tiers/Pixel image
La betterave fourragère peut être arrachée au champ par les vaches et croquée entière sur place. C'est aussi une production 100% mécanisable jusqu'à l'auge des vaches.

Jouffray-Drillaud

Les prairies multi-espèces vont se développer

Les trois fonctions qu'une prairie multi-espèces doit assurer sont la production, la qualité nutritionnelle et l'aptitude au pâturage. Photo Jouffray-Drillaud

Les prairies multi-espèces, composées au minimum de trois espèces de graminées ou légumineuses, devraient se développer à l'avenir dans les exploitations d'élevage.

Bilan sorgho 2014

La production de sorgho progresse de 40 %

Le rendement moyen national est proche de 65 q/h. Photo : A. Lavoisier/Pixel image

Depuis 10 ans, les surfaces françaises de sorgho n’ont pas été aussi élevées. En 2014, 63 000 ha ont été plantés.

Résultats maïs 2014

Des silos remplis de maïs assez riches en énergie

Les chantiers d'ensilage se sont déroulés dans de bonnes conditions, et les rendements en maïs fourrage sont supérieurs de 1 à 2 t/ha par rapport à la normale, voire 3 tonnes. © M. Lecourtier/Pixel image

La culture du maïs a bénéficié de conditions climatiques favorables en 2014. En grains comme en fourrage, les rendements sont élevés. Les ensilages ont des matières sèches élevées d'après Arvalis, et des valeurs énergétiques moyennes à bonnes, sans atteindre les valeurs de la récolte 2011.

Matière organique

50 000 t d'effluents compostés en Anjou en 2017

En 2014, la plate-forme de Saint-Pierre-du-Chemin, modèle de la future plate-forme de Beaupréau, a valorisé 44 000 tonnes d'effluents d'élevage en 40 300 tonnes de compost. Photo: Nathalie Tiers

L'union de coopératives Fertil'Eveil vient de lancer une procédure pour la construction d'une unité de compostage en enceinte confinée à Beaupréau (Maine-et-Loire).

Pages