La référence technique au service des éleveurs

économie-gestion

Loi alimentation

Lait : un accord entre Intermarché, Bel et ses producteurs

De gauche à droite : Hervé Coursimault, vice-président de l’APBO, Thierry Cotillard, président d’Intermarché et Netto, Anne-Laure Dutertre, vice-présidente de l’APBO, Antoine Fievet, PDG du groupe Bel et Gilles Pousse, président de l’APBO.

Le groupe Bel a annoncé le 12 décembre la concrétisation d’un accord avec l'association des producteurs Bel de l'Ouest (APBO) et Intermarché pour un meilleur prix du lait et le partage de la valeur créée au profit des producteurs laitiers.

Filière laitière

Une collecte de lait en baisse

La production de lait est en baisse sur la fin d’année 2018.

Sur les mois de septembre et d’octobre, la production laitière est en légère baisse en Europe d’après le Cniel.

Enquête Coop de France Métiers du Lait

Prix du lait : 6 €/1000 l en plus dans les coopératives

En 2017, le prix moyen du lait payé aux associés coopérateurs, toutes qualités et toutes primes comprises, est supérieur de 6 euros/1000 litres au prix moyen payé en France, selon Coop de France Métiers du Lait. CNIEL

Coop de France Métiers du Lait a réalisé, en septembre dernier, une enquête auprès des coopératives laitières. Les structures qui ont répondu à l’enquête représentent 91 % des volumes collectés par les coopératives laitières en France, un chiffre d’affaires consolidé d’environ 10 milliards d’euros et 28 700 points de collectes.

Systèmes d'élevage

Devenir économe et autonome

Les exploitations les plus économes et autonomes en intrants, sont plus fréquentes dans le Grand Ouest et dans l’Est de la France.
Connaissez-vous les exploitations économes et autonomes en intrants ? Avec un système de production fondé sur le pâturage de prairies temporaires d’association graminées-légumineuses, elles sont à rebours des tendances prédominantes. 

Projet Casdar Orgue

Pour une meilleure durabilité et transmission des exploitations laitières

Le projet Orgue pour faciliter l’agrandissement et la transmission des exploitations laitières.

Le projet Casdar Orgue, piloté par l'Institut de l'élevage, vise à produire des connaissances et des outils afin de renforcer la durabilité sociale ainsi que la transmissibilité des grandes exploitations laitières, à travers l'étude de l'organisation du travail et la gestion des relations humaines.

Carrefour, LSDH, APLBC

Un partenariat pour soutenir les producteurs de lait en conversion bio

De gauche à droite : Laurent Vallée (secrétaire général de Carrefour), Emmanuel Vasseneix (président de LSDH), Arnaud Gauffier (responsable agriculture au WWF France) et Henry Ragon (président de l'APLBC). DR

Carrefour et sa Fondation, le WWF France, le groupe Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel (LSDH) et les éleveurs du bassin Centre (APLBC) ont signé le 21 novembre un partenariat pour accompagner les producteurs laitiers à la conversion au bio.

Collecte

La production laitière impactée par la sécheresse estivale

Publié le 16/11/2018 par Danielle Bodiou dans
 La production laitière a nettement ralenti dans la plupart des bassins laitiers.

Au mois de septembre, la collecte de lait a reculé de 1,7 % par rapport à l’an passé, indique la dernière note Agreste Conjoncture « Lait» du Service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture (SSP).

Effectifs du cheptel bovin

Près de 600 000 bovins en moins en France en deux ans

Le repli des effectifs de vaches laitières s’est poursuivi en France en 2018 (- 1,2 % sur un an). Photo : DR

En 2018, pour la seconde année consécutive, le cheptel bovin en France s’inscrit en repli après une période de hausse de trois ans.

Filière bovine

Le nombre de vêlages en baisse en 2017

Les naissances ont baissé de 270 000 têtes en 2017.

L'année 2017 enregistre une baisse des naissances de 270 000 têtes en élevage allaitant. De plus, le cheptel allaitant baisse, lui aussi, de 92 000 têtes après une phase de capitalisation entre 2013 et 2016.

Filière bovine

La montée en gamme de la viande au cœur du plan filière

L’offre milieu de gamme en viande bovine va passer de 3 % à 40 % dans les années à venir.

À l’occasion du dernier Sommet de l’élevage, Paul Grelier, responsable de la section bovine chez Interbev a présenté un des points forts du plan de la filière viande : la montée en gamme de la filière bovine. "Il faut partir de la demande du consommateur en améliorant la qualité gustative", a rappelé Paul Grelier. 

Pages