La référence technique au service des éleveurs

économie-gestion

Conjoncture

Le prix du lait bio en baisse

Publié le 06/06/2019 par Danielle Bodiou dans
Alors que la collecte française de lait biologique continue d’augmenter, le prix moyen du lait bio diminue pour le 4e mois consécutif. Sur un an, la baisse est de 1,7%. ©D. Bodiou/Pixel6TM

« Alors que la collecte française de lait biologique continue d’augmenter, les prix baissent pour la première fois », indique le ministère de l’Agriculture dans sa dernière synthèse Agreste.

Rapport 2019 de l’Observatoire des prix et des marges

Le prix à la production du lait en hausse de 1 % en 2018

La rémunération de la plupart des éleveurs laitiers s’est dégradée en 2018, l’évolution du prix du lait n’ayant pas permis de compenser la hausse des coûts de production. ©P. Dureuil/CNIEL

Le 8e rapport de l’Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires, présenté le 3 juin, confirme la progression d’ensemble des prix agricoles entre 2017 et 2018, de l’ordre de 2,2 %.

Filière viande

Défiblonde, un projet pour améliorer la finition des vaches

Défiblonde vise à construire une démarche d’amélioration de l’efficience de la conduite en finition. ©H.Grare/TerroirEst

Commandité par FranceAgriMer et réalisé par l'Institut élevage, le projet Défiblonde, qui vise l'amélioration des pratiques de finition des vaches Blondes d’Aquitaine, présente ces résultats à mi-parcours. 

Conjoncture laitière

Des perspectives favorables sur le marché mondial

Le prix de lait de vache conventionnel gagne 22 € par rapport à l'année 2018.

Les prix des produits laitiers industriels retrouvent une situation davantage équilibrée. Le prix du beurre baisse régulièrement depuis un an tout en restant à des niveaux relativement élevés au regard de la moyenne des dix dernières années.

Du 10 au 13 septembre 2019 à Rennes

Le Space met l'accent sur le changement climatique

Plusieurs conférences traiteront de l'adaptation de l'agriculture au changement climatique. ©MD.Guihard/Pixel6TM

Le Space revient du 10 au 13 septembre 2019 au parc des expositions de Rennes. Le changement climatique sera le thème central de l'Espace pour demain.

Journée mondiale du lait

Les ventes de lait liquide en repli structurel

En 2018, les ventes de lait liquide ont reculé de 3,3 % en volume par rapport à 2017. ©Sergey Ryzhoc/AdobeStock

À l’approche de la 6e édition française de la Journée mondiale du lait (le 1er juin 2019), la filière du lait liquide dresse un bilan de la consommation et des ventes.

Conjoncture laitière

La production laitière retrouve un peu de vigueur !

La collecte de lait retrouve enfin son niveau de l’année précédente.

Les prix des produits laitiers industriels ont peu évolué au cours de ces dernières semaines. Le prix du beurre s’est stabilisé depuis le début de l’année 2019 en étant un peu en dessous de 4 500 € la tonne.

Étude FranceAgriMer

Trente années d'exportations de produits laitiers

La France exporte aujourd'hui 4 litres sur 10 collectés dans le pays. Photo : ©I.Dorpe/Qualpige/Cniel

Dans sa dernière étude, FranceAgriMer revient sur trente années d'évolution des exportations françaises de produits laitiers (1988-2018) en valeur et en volume, par grande famille de produits et par zone géographique, afin de comprendre quels ont été les leviers de développement des exportations.

Prix du lait

Even : un retour de résultat de 11,33 €/1000 litres

En 2018, Even a rémunéré le lait de ses 734 exploitations adhérentes à près de 342 €/1000 litres. Photo : ©D.Bodiou/Pixel6TM

Dans un contexte de marchés laitiers chahutés, le groupe coopératif Even résiste avec un chiffre d'affaires stable à 2,2 milliards d'euros en 2018. Ses résultats lui ont permis de rémunérer le lait de ses producteurs adhérents à 342 €/1 000 litres en moyenne.

Produits laitiers

L’exportation, seul débouché en développement

Publié le 01/04/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
La France exporte 42 % de sa production dont 9 % vers la Chine. ©Grare/Pixel6TM

Selon Vincent Chatellier, spécialiste à l’Inra de l’économie des filières agricoles, le lait français, s’il augmente à l’avenir, sera plutôt destiné à l’export avec un challenge à relever, celui d’exporter davantage de produits à haute valeur ajoutée.

Pages