La référence technique au service des éleveurs

économie-gestion

Charte en Champagne-Ardenne

Une biodiversité gratuite mais coûteuse à protéger

L'implantation de haies et l'agroforesterie concourent à la préservation de la biodiversité dans les exploitations agricoles.

La disparition de certains services écosystémiques rendus par la nature gratuitement, comme la pollinisation, la dépollution, la limitation du ruissellement et bien d’autres, pourrait coûter cher à la société. Pallier à cette disparition demanderait des investissements considérables.

Prévisions 2014

Vers une hausse de la production de viande bovine

La production française de viande bovine devrait connaître cette année un rebond, fruit de la capitalisation laitière en 2013. Photo : Pascal Martin - Fotolia

Après les fortes baisses enregistrées en 2012 et 2013, la production française de viande bovine devrait augmenter de 3% en 2014 pour s’élever à 1,49 million de tonnes équivalent carcasse (téc). Telles sont les prévisions élaborées par le GEB-département de l'économie de l'Institut de l'élevage après concertatio

Recensement agricole 2010

L'installation en lait plus dynamique en montagne

Dans le Jura, les Vosges, les Alpes du Nord et l'ouest du Massif-central, le taux de reprise des exploitations laitières est meilleur que la moyenne nationale, proche d'une installation pour quatre départs.

Entre 2000 et 2010, le nombre d'exploitations laitières a baissé de 37% en France, et le quota laitier moyen a augmenté de 67%. Le nombre moyen de vaches laitières par exploitation a progressé de 40%. En 2010, les 77 000 exploitations de France métropolitaine ont un quota moyen de 323 000 litres réalisé avec 49 vaches laitières en moyenne.

Réforme de la Pac

L'élevage champardennais traque la compétitivité

Le maintien de la compétitivité de l'élevage champardennais avec la réforme de la Pac 2014-2020 passera par des synergies d'autant plus fortes entre les grandes cultures de cette région et les éleveurs.

C’est un fait, la Pac 2014-2020 voulue par le gouvernement favorisera l’élevage au travers du nouveau système d’aides. Pour une région de polyculture-élevage à tendance plutôt céréalière comme la Champagne-Ardenne, cette nouvelle Pac va induire un déficit de 137 millions d’euros d’aides directes selon les acteurs agricoles locaux.

Filières animales

Restructurer les IAA françaises : une nécessité

S'agrandir, s'unir ou innover: les solutions ne manquent pas pour améliorer la compétitivité des PME françaises.

Dans les filières animales, la part des industries agroalimentaires (IAA) françaises à l'exportation ne cesse de diminuer depuis le début des années 1990: elle est passée de 12,7% à 9,6% au sein de l'Union européenne entre 1997 et 2009, et de 3,5 à 2,9% dans le monde.
Dans le même temps, l'Allemagne gagnait des parts de marchés.

Économie

Le paradoxe de la filière viande bovine française

La filière viande bovine française est menacée par des accords commerciaux qui devraient ouvrir davantage le marché européen aux viandes des pays tiers (Canada, États-Unis, Brésil...). Crédit photo : H.Grare/Pixel Image

Le cheptel bovin européen ne cesse de régresser : il a perdu 10% de ses vaches en dix ans. Un phénomène lié à la restructuration du cheptel laitier. Le cheptel allaitant est, en effet, resté relativement stable. Il dépasse désormais largement le cheptel laitier. Avec 4,1 millions de vaches, la France compte un tiers du cheptel allaitant européen.

Pages