La référence technique au service des éleveurs

équipement

Tracteur

L’Arion 400 de Claas fait peau neuve

140 chevaux pour cet Arion 460, doté d'une cabine panoramic. Photo : Simon Billaud/Pixel image

Le constructeur allemand Claas renouvelle son offre de tracteurs standard de moins de 140 CV. Il souhaite proposer le tracteur idéal pour chaque type d’utilisation. Avec six motorisations et de nombreuses options d’équipement, le nouvel Arion 400 a été complètement revu « du moteur jusqu’au toit ».

Méthanisation

L’injection de biométhane au gré des consommateurs

L’injection du biogaz au réseau nécessite un dispositif d’épuration du biogaz (à droite) et un poste d’injection propriété de GrDF (à gauche). Photo : DR.

Avec 250 ha de cultures, 100 ha de prairies et 250 vaches allaitantes, la ferme d'Arcy à côté de Chaumes-en-Brie (Seine-et-Marne), a mis en service il y a moins d'un an une unité de méthanisation avec injection de biométhane dans le réseau.

Patrick Kretz, Bas-Rhin

L'articulation préférée aux 4 roues directrices

Patrick Kretz a investi dans un chargeur téléscopique articulé Schäffer dès le début des années 2000, afin de pouvoir évoluer dans ses bâtiments anciens et parfois exigus.

À l'occasion de Mécaélevage

Quatre expériences collectives en méthanisation

La Cuma est un lieu privilégié pour l’émergence de projets collectifs, dont les projets de méthanisation. Photo : DR.

À l’occasion du premier Salon Mécaélevage organisé par les Cuma, le 19 juin 2014 à Bressuire (Deux-Sèvres), un atelier sera consacré à la méthanisation en petit collectif agricole. Pour illustrer l'intérêt de la dynamique collective en petite méthanisation, nous vous proposons ce dossier de 4 expériences d'éleveurs.

Etude Ademe 2013-2014

La méthanisation est rentable avec subventions

Représentant 38% de l'investissement en moyenne, les subventions sont indispensables à la rentabilité des unités de méthanisation à la ferme. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Selon une étude commandée par l'Ademe et menée conjointement par Biomasse Normandie, la SEMAEB et l’APESA entre janvier 2013 et février 2014, les projets de méthanisation ne peuvent aujourd’hui trouver un équilibre économique que grâce aux aides accordées par l’ensemble des administrations compétentes. En cause, des projets qui engendrent un fort endettement et une valorisation possible peu optimisée au sein des unités à la ferme.

Élevage de précision

Robots : 4 questions à se poser avant d'investir

L'éleveur doit s'interroger sur sa place dans l'élevage et la nature des relations avec ses animaux qu'il souhaite préserver. Photo : D. Bodiou/Pixel image.

Automates, capteurs, technologies de l'information et de la communication (TIC) se développent en élevage, notamment en élevage laitier, depuis une quinzaine d'années. Ces outils sont une réponse aux nouvelles aspirations des éleveurs : diminution de l'astreinte de la traite et de l'alimentation, diminution de la pénibilité, maîtrise du temps de travail.

Pages