La référence technique au service des éleveurs

santé-alimentation

Sainfoin

Des avantages zootechniques et gustatifs

Champ de sainfoin dans l'Aube. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Au cours du mois de juin dernier, la filière sainfoin organisait une journée « multifolia ré-invente le sainfoin ». Cette légumineuse rustique est adaptée aux conditions séchantes. Une plante appétente avec une bonne valeur nutritive…

LIT Ouest territoire élevage

Le bien-être animal au cœur de ce labo vivant

Le bien-être animal sera au cœur des expérimentations du laboratoire. Photo : Guihard/Pixel Image

Se voulant un véritable laboratoire vivant et regroupant tous les acteurs des filières de la volaille, du porc et des productions laitières, le Laboratoire d'Innovation Territorial, Lit Ouest Territoire Elevage, créé en 2016 mise sur le bien-être animal et commence à s’organiser.

Better Idea saison 2

Un lauréat apporte une réelle solution en élevage

Publié le 20/06/2017 par Mathieu Lecourtier dans
Photo : Bayer

En 2016, le groupe Bayer lançait l’appel à projet Better Idea en faveur d’un monde meilleur pour l’agriculture. Ce projet a été réitéré en 2017 avec « Better Idea – Saison 2 ».

Étude Lallemand Animal Nutrition

Le stress thermique affecte la composition du lait

En période de stress thermique, différents indicateurs sont affectés, comme la matière grasse du lait et le ratio TB/TP qui apparaissent significativement plus bas. Photo : D.Bodiou/Pixel image

Le stress thermique, même à faible niveau, peut avoir un impact significatif sur la production et le bien-être des troupeaux laitiers.

Ensilage de maïs brins longs

Couper long, mais mieux éclater

Dans certains pays, l'ensilage de maïs brins longs prend de l'ampleur. Photo : N.Tiers/Pixel image

Aujourd’hui, l’ensilage de maïs en France est traditionnellement coupé court, c’est-à-dire entre 10 et 17 mm. Ce qui assure une coupe régulière des brins et un éclatement parfait des grains. Cependant, la tendance est à la coupe longue dans certains pays : de 17 à 25 mm parfois.

Betador

Ecopsi innove la conservation de la betterave

Le Betador est obtenu par broyage, pressage et ensilage de la betterave. Le produit est consommable 48h après fermentation. Photo : N.Tiers/Pixel Image.

Alors que les betteraves fourragères sont habituellement conservées fraîches, en tas, la société Ecopsi propose un nouveau mode de conservation : les betteraves sont broyées, pressées et ensilées.

Question de santé #3

L'alimentation, un levier contre les mammites

Publié le 22/02/2017 par Alice Cotens dans
François Guéret élève 100 normandes en Eure-et-Loir. Photo : L.Theeten/Pixel image
Chez Francois Guéret en Eure-et-Loir, l’alimentation a une place de choix dans la conduite du troupeau.

coproduits

Remplacer le tourteau de soja par du TTHP

55% de correcteur azoté type tourteau de soja 48 peut être remplacé par 2,4 kg MS de TTHP. Photo: M.Ballan/Pixel image

Selon une récente étude de l’idele menée sur l’exploitation agricole de l’EPLEFPA 64, il serait possible de remplacer partiellement le tourteau de soja dans les rations de vaches laitières par un tourteau de tournesol avec un décorticage poussé (TTHP).

Finition des génisses viande

L’ensilage d’herbe remplace le correcteur azoté

Les essais de la station de Mauron montrent que les génisses charolaises sont aussi bien finies avec une ration mixte composée de 2/3 d’ensilage d’herbe et de 1/3 d’ensilage de maïs sans apport de concentré. Photo : DR

L’ensilage d’herbe permet de remplacer le correcteur azoté pour la finition des génisses charolaises. Telle est la conclusion d’un premier essai mené à la station expérimentale bovine de Mauron, dans le Morbihan…

Valeur alimentaire du maïs fourrage

Les systèmes d’unités d’alimentation évoluent

Publié le 05/01/2017 par Alice Cotens dans
Le travail d’Arvalis Institut du végétal avec l’Inra, a permis d’affiner la prédiction de la ration. D. Bodiou/pixel image

Depuis 2010, le projet Systali propose une refonte des tables et recommandations alimentaires pour les ruminants. Arvalis - Institut du végétal et l’Inra ont récemment présenté leur travail sur une nouvelle équation et de nouveaux critères afin de rendre plus précis les calculs d’énergie dans les rations de maïs fourrage.

Pages