La référence technique au service des éleveurs

santé-alimentation

LactoTest et UréaTest

Mesurer le taux de lactose et d'urée dans le lait

Les nouvelles analyses d’urée et de lactose sont réalisées à partir de l’échantillon de lait prélevé par l’agent de pesée.

Après le contrôle de performances classique (résultats de production, TB, TP, leucocytes, acétonémie et acidose), l’organisme de conseil en élevage Eilyps (Ille-et-Vilaine) met à disposition des éleveurs des analyses complémentaires à l’animal :

GénoCellules

Repérer les vaches à cellules avec le lait de tank

 L'éleveur envoie un seul échantillon de lait de tank par la poste et récupère les comptages cellulaires de chacune de ses vaches quelques jours après.

Détecter les les vaches à cellules avec un seul échantillon de lait de tank, c'est désormais possible grâce à GénoCellules, un outil développé par le groupe Seenergi. Condition préalable : génotyper l'ensemble des vaches en production. Le service - une exclusivité mondiale - est déployé depuis le 1er janvier.

Abreuvement des bovins

La disponibilité en eau ne s’improvise pas

Publié le 25/01/2018 par Mathieu Lecourtier dans
La qualité de l’eau détermine aussi la quantité d’eau bue par les bovins. Être en mesure de nettoyer les abreuvoir est donc essentiel.

Nombreux sont les facteurs qui influencent la quantité d’eau évacuée et ingérée par les bovins. On peut notamment citer leur caractéristiques propres (leur poids, leur état, le stade physiologique, le niveau de production laitière, etc.), les caractéristiques de la ration, les conditions climatiques, la qualité de l’eau et l’accès à cette dernière.

Causes des avortements en élevage ruminant

Données et protocoles standardisés avec Oscar

Un nouveau né mort dans les 12 heures qui suivent la mise bas est considéré comme un avortement. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Le coût d’un avortement est estimé entre 150 et 800 euros en élevage bovin selon le stade auquel il survient. Il comprend l’impact économique direct (perte du produit, de l’insémination artificielle, baisse de la productivité numérique) et indirect (ralentissement de la diffusion du progrès génétique, transmission de l’agent infectieux aux congénères…).

Abreuvement

Ne pas rebuter les bovins à l’abreuvoir

À partir de 2,5 g/l de bouse dans l'eau, les animaux ont tendance à bouder un abreuvoir. Photo : H.Grare/Pixel Image

Le museau humide, une résistance électrique bien inférieure à celle de l’homme, les animaux sont très sensibles aux courants parasites par tension de contact. Si une telle problématique existe dans un bâtiment d’élevage et donc, a fortiori, au niveau des abreuvoirs, les animaux vont avoir tendance à moins boire. Qui dit moindre abreuvement signifie moindre production.

Santé des troupeaux laitiers

Un outil d'évaluation du coût des mammites

Un outil d’évaluation des mammites sera disponible mi décembre sur le site https://les-mammites-j-anticipe.com/. Photo : Philippe Leridon

À l’occasion de la Journée d’information le 8 novembre dernier au Cniel sur « Les mammites, quoi de neuf ? », un nouvel outil d’évaluation va être proposé mi décembre.

Engraissement des jeunes bovins

La contrainte « place » n’engendre pas de pertes

Contraintre les animaux à la fois à l’auge et en surface de couchage ne semble pas montrer d’effet néfaste sur leur performances zootechniques d’après des essais d’Arvalis - Institut du végétal. Photo : H. Grare/Pixel image

Lors de la journée technique fourrage et engraissement organisée à la ferme expérimentale Lorraine de Saint-Hilaire-en-Woëvre le 19 octobre dernier, Arvalis – Institut du végétal a présenté les résultats d’une expérimentation sur la surface octroyée à chaque jeune bovin.

Confort des jeunes bovins

Un certain standing à respecter

Dans un bâtiment d’élevage, il est conseillé de faire entrer la lumière par un autre moyen que les translucides sur le toit. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Un bovin adulte dégage approximativement 25 litres d’eau et 1 000 W par jour qu’il est essentiel d’évacuer en dehors du bâtiment. À ce sujet, la journée technique fourrage et engraissement organisée à la ferme expérimentale Lorraine de Saint-Hilaire-en-Woëvre le 19 octobre dernier était l’occasion de rappeler quelques règles de confort lors de la phase d’engraissement des jeunes bovins.

INZO

Notalim, un indicateur d'efficacité sur la ration

Publié le 06/10/2017 par Marie Dominique GUIHARD dans
Notalim, logiciel technico-économique pour estimer l’efficacité de la ration des vaches laitières, s'utilise sur Smartphone. Photo : fotolia

Notalim, contraction de note et alimentation, est un critère technico-économique pour estimer en temps réel l’efficacité de la ration des vaches laitières.

Diarrhée du veau

La Bretagne en passe de l’éradiquer

La Bretagne va investir 1,5 million d’euros pour éradiquer définitivement la diarrhée du veau provoquée par le virus BVD (Bovine Virale Diarrhea). © M. Gagneux/Pixel image

Le Groupe de défense sanitaire de Bretagne œuvre depuis près de 20 ans pour limiter drastiquement la diarrhée du veau. Un budget de 1,5 million d’euros va être investi pour la faire complètement disparaître.
 

Pages