La référence technique au service des éleveurs

abattage

Abattage

Le terme « étourdissement » conservé dans le cahier des charges label Rouge

Le 6 août 2020, est paru un arrêté homologuant le nouveau cahier des charges pour le label Rouge gros bovins. Le terme « étourdissement » a finalement bien été conservé. CP : Bertrand photos/Adobe Stock

Suite à l'opposition de l'Oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoir (OABA), le cahier des charges label Rouge revoit sa copie. Le terme « étourdissement » est conservé.

Transparence

Un étiquetage des viandes pour informer sur les conditions d’abattage

Publié le 02/07/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Un étiquetage pour informer les consommateurs sur les conditions d’abattage. CP : mehmet/Adobe Stock

Dans son dernier communiqué, l’Ordre national des vétérinaires salue la démarche de l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA) en faveur d’un étiquetage des viandes visant à informer les consommateurs des conditions d’abattage. Il sera indiqué clairement si l’animal a reçu ou non la pratique d’un étourdissement. 

 

Animaux de boucherie

Les abattages de bovins en repli sur un an

Avec 57 000 têtes, les abattages de vaches allaitantes sont en repli de 8 % sur un an.  CP : H. Grare/Terroir Est

En mars 2020, les abattages totaux de bovins sont en repli de 5,7 % en têtes et de 3,3 % en poids, par rapport à mars 2019, selon la dernière note Agreste Animaux de boucherie du ministère de l’Agriculture.

Covid-19

Une activité en dents de scie pour l'abattoir de Cernay dans le Haut-Rhin

Pour le président de l’abattoir de Cernay, Christophe Bitsch à droite de l’image, il est impossible actuellement de savoir les volumes qui seront abattus dans les semaines à venir. ©Jean-Michel Hell

L’abattoir de Cernay dans le Haut-Rhin est un outil de proximité 100% en prestation de services qui abat chaque année 1200 t. Cette entreprise, où sont abattus des bovins, des porcs, des ovins et des caprins, est la propriété du conseil départemental du Haut-Rhin, géré par une société externe.

Animaux de boucherie

Moins de bovins abattus en 2019

Avec 834000 têtes, les abattages de mâles de 8 à 24 mois ont reculé de 5,2 % en 2019 par rapport à 2018. CP : DR

Sur l’ensemble de l’année 2019, les abattages totaux de bovins ont baissé de 2,6 % en têtes et en poids, par rapport à 2018, selon la dernière note Agreste Animaux de boucherie du ministère de l’Agriculture.

Abattage à la ferme

Les tests vont démarrer en fin d’année

Des tests d''abattage à la ferme devraient démarrer d'ici la fin 2019 avec un camion prototype issu de l'expérience suédoise.

Grâce à la nouvelle loi promulguée en octobre 2018 sur l’équilibre des relations commerciales, un dispositif expérimental d’abattage des bovins en camion ambulant devrait commencer au dernier trimestre avec la société Le Bœuf Éthique.

Premier semestre 2016

La production de bovins prévue en baisse de 1,4%

La hausse de production de gros bovins en France au premier semestre 2016 découlera notamment d'une progression des abattages de vaches. © Unclesam/Fotolia

Au premier semestre 2016, avec près de 2,9 millions de têtes, la production totale de bovins en France est attendue en retrait de 1,4% par rapport à 2015 à la même période, indique le ministère de l’Agriculture dans une publication

Prévisions 2014

Vers une hausse de la production de viande bovine

La production française de viande bovine devrait connaître cette année un rebond, fruit de la capitalisation laitière en 2013. Photo : Pascal Martin - Fotolia

Après les fortes baisses enregistrées en 2012 et 2013, la production française de viande bovine devrait augmenter de 3% en 2014 pour s’élever à 1,49 million de tonnes équivalent carcasse (téc). Telles sont les prévisions élaborées par le GEB (département de l'économie de l'Institut de l'élevage) après concertat

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site