La référence technique au service des éleveurs

agriculture bio

Projet Reine Mathilde

Avec la vesce, des associations plus équilibrées

Les associations à base de vesce présentent les meilleurs compromis rendement-protéines. Photo: H.Grare/Pixel image

En 2016, les chambres d’agriculture de Normandie ont suivi une trentaine d’associations céréales-protéagineux en agriculture biologique, dans le Calvados. Selon les résultats de ces essais, les associations à base de vesce présentent les meilleurs compromis rendement-protéines.

Collecte lait bio

557M de litres de lait bio collectés en 2015

Le lait conditionné est le principal produit fabriqué à partir du lait biologique. Photo: prescott09/Fotolia

« L’agriculture bio connaît un essor considérable en France : on compte chaque jour 21 nouvelles fermes bio (moyenne sur les six premiers mois de l’année 2016), pour un marché évalué en croissance de 20 % sur le 1er semestre 2016 et un chiffre d’affaires de la filière estimé à 6,9 milliards d’euros en 2016 », souligne FranceAgriMer dans une récente étude.

Projet Reine Mathilde

Viser l'autonomie alimentaire avec l'AB

Carl et Arnaud Guilbert ont commencé leur conversion en bio en 2009 avec Danone. CP : A.Cotens/Pixel Image

Depuis 2010, Carl et Arnaud Guilbert du Gaec Guilbert dans le Calvados accueillent la plateforme d’essais en agriculture bio du projet Reine MathildeCe projet multipartenarial regroupe organismes de développement filière comme l’Institut de l’élevage et acteurs économiques comme l’entreprise Les 2 vaches.

Présenté aux Terrenales

Un prototype de robot anti-rumex pour prairies

Équipé d'une balise GPS et d'une caméra, le robot RUUD repère la présence de rumex sur 1,80 m de largeur. Photo N. Tiers/Pixel image
Deux chercheurs de l'université de Wageningen aux Pays-Bas ont présenté, à l'occasion des Terrenales, un prototype de robot anti-rumex pour prairies.

Lait biologique

Lait bio de France milite pour 475 €/1000 litres

La production de lait bio augmente grâce à la meilleure efficacité des exploitations laitières biologiques, et à une année 2014 particulièrement lactogène avec un climat favorable à la pousse de l’herbe. Photo : N. Tiers/Pixel image

Alors que le prix payé aux producteurs de lait biologique avoisinait 450 euros/1 000 litres en moyenne lors de la dernière campagne, Lait bio de France revendique une rémunération comprise entre 475 et 500 euros/1 000 litres à court et moyen termes. Un prix rémunérateur pour soutenir les producteurs et inciter d’autres éleveurs à prendre la même orientation.

Inra de Mirecourt

Des systèmes agricoles autonomes et rentables

Les 40 vaches du système herbager passent en moyenne 246 jours/an au pâturage. Elles produisent 5 100 kg de lait/an avec zéro concentrés. Photo : H.Grare/PixeI Image.

Jusqu'en 2004, l'exploitation agricole de l'Inra Aster-Mirecourt fonctionnait selon un système de polyculture élevage laitier classique. En 2004, l’unité a changé radicalement de système…