La référence technique au service des éleveurs

agriculture biologique

Agriculture biologique

Près de mille nouveaux éleveurs bovins en 2016

Les producteurs laitiers espèrent un développement de l’ordre de 30% de la collecte de lait bio d’ici 2018. Photo : M.gagneux/pixel image

5,8 % de la SAU française : c’est la part de la surface cultivée en agriculture biologique attendue pour cette fin d’année. Soit un total de 1,57 million d’hectares exploités par près de 32 000 agriculteurs.

Observatoire de la production bio en Bretagne

Une vague de conversion en lait bio inédite

Le secteur bio est plus dynamique que jamais, grâce à la conversion plus qu’à l’installation. Photo : C. HELSLY, CNIEL

2016 est une année record pour l’agriculture biologique en Bretagne avec 310 nouvelles fermes bio sur le premier semestre, contre 230 pour toute l’année 2015 et 137 en 2014. Selon l’observatoire de la production bio en Bretagne, près de la moitié (148) de ces nouvelles fermes bio sont des fermes laitières…

Graines d'agriculteurs - Émilie Hecquet

À petite exploitation, grands projets

Émilie attache beaucoup d’importance à la qualité de sa viande et son pain. Photo: T&V Productions

En 2012, lorsque son père part à la retraite, Émilie Hecquet prend sa place dans l’exploitation familiale. L’exploitation est alors déjà en agriculture biologique mais la vente de viande n’est pas très développée. Emilie augmente alors le nombre de porcs sur l’exploitation et multiplie par trois de nombre de brebis.

Conversion d'un atelier lait à l’agriculture biologique

« Le bio n’est pas une solution de sauvetage »

La conversion en bio entraîne une modification profonde des équilibres : un recul de la production laitière, une baisse des rendements des cultures, une hausse de la surface fourragère. Photo : V Brocard

En cette période de crise du lait, de nombreux éleveurs en quête d’une meilleure valorisation de leur production s’intéressent à la conversion en bio.

Sponsorisé par Tech&Bio

Créer un emploi grâce à la valorisation en bio

Pierre-Luc Pavageau (à droite) et Maxime Gravaud, troisième associé du Gaec des Marzelles depuis le 1er avril 2015. Photo : N. Tiers/Pixel image
Aller chercher la valorisation de leurs produits grâce à l’agriculture biologique était l’objectif du Gaec des Marzelles. Objectif atteint 5 ans après le début de la conversion, avec la création d’un emploi.

Présenté aux Terrenales

Un prototype de robot anti-rumex pour prairies

Équipé d'une balise GPS et d'une caméra, le robot RUUD repère la présence de rumex sur 1,80 m de largeur. Photo N. Tiers/Pixel image
Deux chercheurs de l'université de Wageningen aux Pays-Bas ont présenté, à l'occasion des Terrenales, un prototype de robot anti-rumex pour prairies.

Bassin allaitant charolais et limousin

Deux prairies "idéales" en pâture et fauche bio

Dans un essai qui a duré 4 ans (2009-2012), six prairies multi-espèces ont été testées en grandes parcelles de 160 m2 et pâturées par 21 vaches limousines et leurs veaux. Photo P. Pelletier Arvalis

Depuis 2000, avec sa conversion partielle à l'agriculture biologique, la Ferme expérimentale des Bordes dans l'Indre a conduit des essais afin d'évaluer les prairies multi-espèces pour une utilisation en fauche ou en pâturage.

Projet Apela / Praipe

Faire durer les prairies temporaires

Les prairies temporaires constituent une source économique de protéines permettant de limiter la dépendance des éleveurs. Photo N. Tiers/pixel image.

Le Réseau agriculture durable va coordonner un nouveau projet dont l'objectif est de mieux comprendre les facteurs qui influent sur le maintien de la productivité des prairies temporaires au-delà de 5 à 6 ans.

Pages