La référence technique au service des éleveurs

Arvalis - Institut du végétal

Confort des jeunes bovins

Un certain standing à respecter

Dans un bâtiment d’élevage, il est conseillé de faire entrer la lumière par un autre moyen que les translucides sur le toit. Photo : M. Lecourtier/Pixel image

Un bovin adulte dégage approximativement 25 litres d’eau et 1 000 W par jour qu’il est essentiel d’évacuer en dehors du bâtiment. À ce sujet, la journée technique fourrage et engraissement organisée à la ferme expérimentale Lorraine de Saint-Hilaire-en-Woëvre le 19 octobre dernier était l’occasion de rappeler quelques règles de confort lors de la phase d’engraissement des jeunes bovins.

Valorisation de l’herbe

Toujours pâturer de l’herbe jeune

« Le coup de talon » permet de déterminer l’entrée des animaux dans une pâture. Photo: H. Grare / Pixel Image

« L’herbe pâturée, une ressource sous-estimée » était le thème d’une journée technique organisée par le GDSB des Ardennes, Ardennes conseil élevage et la chambre d’agriculture des Ardennes le 31 janvier dernier.

AFPF

Six semenciers engagés dans France Prairie

Le label France Prairie regroupe 6 semenciers et propose 31 mélanges pour l’été 2016. Photo: A.Cotens/Pixel image

Après un an d'existence, France Prairie, label d’un mélange de qualité de semences pour prairies, regroupe 6 semenciers et propose 31 mélanges pour l’été 2016.

Digifermes

Imaginer le futur de l'agriculture connectée

L’agriculture est un domaine d’application privilégié des utilisations du numérique. maccam62/fotolia

En partenariat avec l’Institut de l’élevage, l’ITB (Institut technique de la betterave) et Terres Inovia, Arvalis-Institut du végétal a créé le dispositif "Digifermes". Ces deux exploitations de l'institut ont pour but d’évaluer de nouvelles technologies numériques en conditions réelles.

Qualité sanitaire des céréales

L’ergot, un champignon toujours d’actualité

Le seigle et le triticale sont les graminées les plus sensibles à l'ergot. Photo: M. Lecourtier/Pixel image

Toxique pour les animaux, l’ergot de seigle est limité par la loi à 1 gramme de sclérotes par kilo de céréales non moulues pour la consommation animale. À partir d’une certaine quantité, l’ergot de seigle a des effets sur la croissance, la reproduction et la lactation des bovins.