La référence technique au service des éleveurs

Covid-19

Assemblée générale du Cniel

Surmonter les crises grâce au collectif

« Les évènements exceptionnels que nous venons de vivre ne doivent pas nous faire dévier de notre feuille de route », insiste Thierry Roquefueil, président du Cniel. CP : L.Page/Cniel

À l’occasion de l’assemblée générale du Cniel, qui s’est tenue le 9 septembre dernier, Thierry Roquefeuil, le président, est revenu sur l’année écoulée, marquée par deux crises majeures pour la filière : celle de Lubrizol, en septembre 2019, et celle de la Covid-19, toujours d’actualité.

Axema

Le Covid-19 plombe le marché de l’agroéquipement

Après deux années battant tous les records, la progression du marché français des agroéquipements a été interrompue par la crise du Covid-19. Les professionnels du secteur s’attendent cette année à une baisse de marché comprise entre 10 % et 20 %. CP : EdNurg/Adobe Stock

Après deux années battant tous les records, la progression du marché français des agroéquipements a été brutalement interrompue par la crise du Covid-19, indique l’association française des acteurs industriels de la filière des agroéquipements (Axema). 

Viande bovine

Les États-Unis et le Canada durement touchés par le Covid-19

Publié le 01/07/2020 par Marie Dominique GUIHARD dans
Au plus fort de la crise, l’abattage des bovins a baissé de 38 %. CP : DR

La filière viande bovine a été durement touchée par la pandémie de Covid-19. L’Institut de l’élevage a ainsi interrogé Sylvain Maestracci, conseiller aux affaires agricoles du ministère de l’Agriculture aux États-Unis.

Rapport de la FAO

Covid-19 : des effets sur les marchés mondiaux du lait et de la viande

Publié le 25/06/2020 par Danielle Bodiou dans
En Europe, la production de lait est prévue en baisse de 0,3 % ( -0,6 million de tonnes), à 225,7 millions de tonnes.  C. Helsly/Cniel

L'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) vient de publier un nouveau rapport sur les perspectives de l’alimentation présentant les tendances de la production et des marchés en 2020-2021 pour les produits alimentaires les plus commercialisés.

Conjoncture laitière

France : la collecte de lait baisse en mai

La collecte française de lait a baissé en mai. CP : L.Page/Cniel

Collecte laitière, prix, cours des commodités laitières, export : dans son dernier webinaire, l’Idele dresse le panorama de la conjoncture laitière française pour cette première partie de l’année. 

Dispositif de limitation de la production laitière

La filière salue l'effort collectif des éleveurs laitiers

Près de 48 millions de litres de lait n'ont pas été produits en avril 2020 en France. CP : Roman Babakin/Adobe Stock

Début avril, l’interprofession laitière demandait à la Commission européenne l’autorisation de mettre en place, pour le mois d’avril, un fonds de solidarité exceptionnel de dix millions d’euros afin d'indemniser tout éleveur dans son effort de limitation de production. 

Covid-19

+ 16 % en volume pour le marché de l'ultrafrais durant le confinement

Publié le 25/05/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Les Français ont su apprécier les produits frais français durant cette période de crise sanitaire. CP : C.JALAN/Cniel

Syndifrais, l’organisation professionnelle des produits laitiers frais, fait le point sur l’impact de la crise sanitaire sur le secteur, notamment pendant ces sept semaines de confinement.

Conjoncture

Les prix du lait biologique devraient se maintenir

Les prix du lait biologique devraient se maintenir. CP : L.Page/Cniel

Après avoir présenté la conjoncture laitière de ces dernières semaines de manière globale, l’Institut de l’élevage s'est penché sur les dernières tendances de la filière lait bio en France et dans les principaux pays producteurs européens pendant cette période de crise sanitaire liée au Covid-19.

Conjoncture viande

Les cours des broutards se maintiennent

Publié le 11/05/2020 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Malgré l’épidémie de Covid-19, les cours des broutards se maintiennent. CP : C.Lamy-Grandidier/Pixel6TM

À l’inverse du marché des gros bovins et des veaux de boucherie, celui des broutards français se maintient du fait d’une offre limitée et d’un marché italien qui reste dynamique. Néanmoins, les cours restent en dessous de ceux de 2019 pour la plupart des catégories.

Conjoncture viande

Aucune amélioration pour les cours de la viande bovine

Le marché de la viande des gros bovins peine à s’améliorer. CP : mehmet/Adobe Stock

Huit semaines après le début du confinement qui a entraîné un profond changement des habitudes de consommation, l’Idele dresse le bilan de la situation actuelle. Si les cours des broutards se maintiennent, ceux de bovins plus âgés sont plus à la peine. 

Pages

Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site