La référence technique au service des éleveurs

exportation

« Perspectives agricoles 2019-2028 » de l’OCDE et de la FAO

Les pays en développement, moteurs du marché mondial du lait

D’ici à 2028, la production mondiale de lait devrait croître de 1,7% par an, plus de la moitié de cette hausse provenant de l’Inde et du Pakistan. ©Alexandra Giese/AdobeStock

L'Organisation des nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont publié le 8 juillet les « 

Produits laitiers

L’exportation, seul débouché en développement

Publié le 01/04/2019 par Marie Dominique GUIHARD dans
La France exporte 42 % de sa production dont 9 % vers la Chine. ©Grare/Pixel6TM

Selon Vincent Chatellier, spécialiste à l’Inra de l’économie des filières agricoles, le lait français, s’il augmente à l’avenir, sera plutôt destiné à l’export avec un challenge à relever, celui d’exporter davantage de produits à haute valeur ajoutée.

FAO

Les prix mondiaux des produits laitiers en hausse

La tendance à la hausse des prix des produits laitiers s’explique par une forte demande à l'importation, associée aux inquiétudes du marché concernant les disponibilités à l’exportation en Nouvelle-Zélande.

Les prix mondiaux des produits alimentaires sont restés stables en avril 2018, mais ont progressé de 2,7 % par rapport à 2017 à la même période, avec un indice de 173,5 points, indique l'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Prévisions viande bovine 2018

Une nouvelle baisse des sorties de taurillons

Le recul global de la production de viande bovine en France en 2018 découlera notamment de la baisse des volumes de taurillons abattus.

Le repli de production de viande bovine enregistré en France en 2017 devrait se poursuivre en 2018, sont les prévisions élaborées par le GEB-département de l'économie de l’Institut de l’élevage.

Relance de la consommation

Il faut redonner une identité à la viande bovine

La consommation se végétalise. Shocky/fotolia

Dans un contexte pourtant difficile, des marges de manœuvre existent pour la commercialisation de viande bovine produite en France. C’est en tout cas la conclusion et l’espoir de la journée viande bovine organisée par les chambres d’agriculture des Pays de la Loire le 7 mars dernier à Ancenis.

Marchés mondiaux du lait

L’UE responsable des suppléments de collecte

En 2016, L'Union européenne a réalisé presque la totalité des suppléments de collectes des grands bassins laitiers excédentaires. Photo : 279photo/Fotolia

L’Union européenne a vu le prix du lait baisser mais pas de façon homogène entre ses pays membres : de - 15 % pour la France et l’Ukraine à 315 €/1 000 litres, jusque - 25 % pour l’Allemagne à 273 €/1 000 litres…

Marchés mondiaux du lait

Des marchés émergents en attendant des prix

Entre mi 2014 et fin 2015, la hausse de stock au sein de l’Union européenne est estimée à trois millions de tonnes équivalents lait. Crédit: Korta/Fotolia

« Les prix devraient retrouver de la croissance, particulièrement après 2020 » : voilà ce qu’annonce Sophie Hélaine, de l’unité de modélisation et perspectives agricoles à la Commission européenne, lors de la conférence sur les marchés mondiaux du lait en 2016, organisé par l’Institut de l’élevage.

Marché mondiaux du lait 2016

Les USA consomment davantage de produits laitiers

En 2015, la consommation domestique des États-Unis représente 90 % de sa production. WavebreakmediaMicro/fotolia

En 2015, la consommation domestique des États-Unis représente 90 % de sa production, annonce l’Institut de l’élevage lors de la journée sur les marchés mondiaux du lait 2016.

Prévisions 2016

La production de viande bovine attendue en hausse

Le rebond de production de viande bovine en France découlera surtout d'un afflux de femelles laitières. Photo : DR

Le rebond de production de viande bovine enregistré en France en 2015 devrait s’intensifier en 2016, sont les prévisions élaborées par le GEB-département de l'économie de l’Institut de l’élevage. La production française de bovins finis devrait augmenter d’un peu plus de 1 % cette année, à 1,52 million de tonnes équivalent carcasse (téc), après une hausse de 2,5 % l’an passé.

Pages